maquillage

*Mission teint mat avec le duo Pores & Matité de Clarins

jeudi 29 juin 2017 Sam Poupou 1 Comments

Avec Clarins, le teint mat revient en force avec la collection Pores & Matité. Finies les brillances, adieu pores dilatés et imperfections, voilà ce que nous promet la marque pour cette gamme qui ne pardonne plus aucun défaut.


Toujours dans ma quête de la peau parfaite, même si je vous avouerais que je me maquille beaucoup moins qu’à une époque, j’ai été très intriguée et pressée de tester ces deux nouveautés.

Commençons tout d’abord par le fond de teint. Ce produit donne la promesse d’un teint unifié sans effet masque grâce à ses microperles constituées de gomme d’acacia qui gomme les défauts en estompant les ridules et pores dilatés tout en réduisant l’excès de sébum. C’est donc le fond de teint idéal pour les peaux mixtes à grasses.



Le packaging n’a rien de très pointu : un tube souple mais de qualité. La couleur du tube rappelle la teinte du produit. Je possède la teinte 04 - Nude Amber qui correspond à la teinte de mon teint d’hiver – donc encore un peu claire pour moi à l’heure actuelle - mais il est disponible en 5 teintes. Du coup, pour palier à cette lacune, j’ai ajouté un peu de bronzer liquide NARS pour avoir la teinte escomptée.

Pour ce qui est de la texture, j’ai l’impression que l’on a affaire à de la gomme « liquide », celle-ci me fait penser à une base siliconée d’où cet effet gomme quand on commence à appliquer le produit. Et malheureusement, ce fond de teint est chargé en silicones quand on regarde la composition de plus près.

Et si vous me connaissez bien, vous savez que ma peau ne les supporte pas : même si les silicones ont le mérite de donner un teint de poupée bien lisse, ils peuvent boucher les pores et provoquer des boutons. C’est ce qui est malheureusement arrivé à ma peau au bout de deux jours d’application…

C’est vraiment dommage car au fond j’aime beaucoup cet effet flouteur d’imperfections. Pour ce qui est de la couvrance, le fond de teint Pores & Matité couvre ce qu’il faut : petits imperfections, rougeurs pour un teint mat presque sans défauts. Donc une couvrance légère à moyenne. Quant à l’odeur, si vous aimez les odeurs des fonds de teint Clarins vous allez être ravies.



En complément du fond de teint et toujours dans l’optique de ce teint zéro défaut, Clarins a ajouté le Kit Pores & Matité. Un kit nomade au packaging aussi beau que pratique pour lutter contre les brillances tout au long de la journée grâce à une poudre translucide s’adaptant à toutes les carnations et aux papiers absorbeurs de sébum situés sous la poudre. Un produit qui a le mérite de matifier et de lisser les traits sans dessécher la peau.




De ce duo, c’est mon produit chouchou car je peux l’emporter partout avec moi. Sa poudre matifie bien la peau et les papiers absorbent le sébum sans abîmer le maquillage. Par contre, encore une fois, c’est vraiment dommage que Clarins ait dû inclure des silicones pour concevoir la poudre. Je l’utilise donc avec parcimonie pour éviter de ressembler à une calculatrice ambulante…Encore une fois, l’effet floutteur d’imperfections a pris le dessus.

Ce duo Pores & Matité de Clarins a tout pour plaire pour avoir un teint mat zéro défaut toute la journée. A condition de n’avoir pas grand-chose à camoufler car le fond de teint a une couvrance légère à moyenne et bien sûr de pouvoir supporter les silicones contenus dans les produits, sinon gare aux boutons au fur et à mesure des utilisations. Mais si votre peau a la chance de supporter les silicones, foncez pour avoir un teint de poupée !

Fond de teint Pores & Matité : 41,50 € les 30 ml
Kit Pores & Matité : 45,00 €


Produit envoyé par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

1 commentaires:

voyage

One Night in Bangkok...et plus encore (1ère partie)

dimanche 25 juin 2017 Sam Poupou 0 Comments

Sawadee Krap !

(bonjour)



Cela fait plus de 3 mois que je suis revenue de Thaïlande ! Une aventure à la fois dépaysante et inoubliable. Il était temps que je commence enfin mon récit n'est-ce pas ? 

Après un vol direct Paris/Bangkok de 12h sans escale, et armée de mon backpack girly, me voilà enfin sur le sol thaïlandais, plus exactement à l'aéroport de Suvarnabhumi, ou BKK Airport, l'aéroport qui opère tous les vols internationaux et quelques vols domestiques.

Après les contrôles d'usage à la douane, je me suis tout d'abord rendue sur le stand de l'opérateur AIS armé de mon smartphone désimlocké au préalable pour acheter une carte SIM locale pour avoir l'internet illimité partout pour environ 15,00 € pour 1 mois, et ainsi continuer à être en contact avec la famille, les amis...et surtout, leur dire que je suis toujours envie :-). Personnellement, je vous conseille fortement cette solution, que vous partez pour quelques jours ou plusieurs mois là-bas. 

La vendeuse a installé le tout en 15 secondes montre en main, faut dire qu'ils ont sacrément l'habitude au vue du nombre de touristes qui affluent pour avoir une SIM locale à prix imbattable ! De ce côté-là, entre AIS, True Move et DTAC  (les 3 opérateurs nationaux), vous aurez l'embarras du choix ! De plus, ce qui est top en Thaïlande, c'est que le wifi est accessible partout : restaurants, transports, et même dans les salons de massage, on peut facilement se connecter et rester en contact. C'est d'ailleurs ce qui m'a frappée la 1ère fois que j'ai pris les transports : les thaïlandais sont accros à leur smartphone ! J'ai donc trouvé pire que moi ;-)

Après cela, direction les transports pour me rendre à l'auberge de jeunesse où j'ai prévu de passer quelques jours. J'ai opté pour cette solution car Bangkok a la fâcheuse réputation d'être une ville extrêmement embouteillée et je voulais absolument me mêler un maximum à la population locale, surtout que côté budget ça vaut vachement le coup ! De l'aéroport jusqu'à mon auberge, 1,50 € environ le trajet. Pour cela j'ai pris le Airport Link et le métro (MRT). Et ne vous inquiétez pas au sujet des indications, tout est marqué à la fois en thaï et en anglais.





Arrivée à l'Everyday Hostel à 2 minutes de la station de métro Sam Yam, j'ai été frappée par l'ambiance vachement jeune et décontractée de l'endroit. Je pensais que j'allais me sentir vieille mais pas du tout : les réceptionnistes vous mettent à l'aise et les jeunes qui y demeurent - une majorité de backpackers de passage venant du monde entier - discutent avec vous avec aise.




La déco est chaleureuse et jeune, les dortoirs et chambres sont propres - attention, certains n'ont pas de fenêtres, ce qui est courant en Thaïlande ne vous en faites pas -  on peut y laver et étendre son linge et on y mange super bien. C'est d'ailleurs là-bas que j'ai mangé mon 1er pad thaï local, mais surtout, j'y ai goûté pour la 1ère le fameux Mango and Sticky Rice, l'un des meilleurs desserts du monde composé de tranches de mangue et de riz gluant arrosé de lait de coco. Un régal je vous assure !





C'est une très bonne adresse que je vous conseille les yeux fermés si vous êtes de passage dans la capitale thaïlandaise et vous cherchez à vous faire des contacts ou trouver un(e) covoyageur/se.

Bangkok est une ville que j'ai trouvé fascinante : à la fois traditionnelle et moderne, c'est une ville qui est constamment en mouvement et qui peut parfois se montrer trop oppressante avec son flux ininterrompu de taxis et de tuk tuk. Attention à la pollution qui peut vite être une plaie quand on est fragile des bronches. 

C'est une ville où on ne s'ennuie jamais tant il y a énormément de choses à faire : entre les beaux temples à visiter, se balader sur la rivière Chao Phraya, se perdre dans les marchés ou goûter leur fameuse street food, aucun temps mort n'est permis.

Voici quelques activités que j'ai pu faire sur place durant ce 1er passage avant de me rendre à Chiang Mai en train.

Promenade sur la rivière Chao Praya








Profiter de la vue au Lebua Skybar - bar qui a servi de décor à Very Bad Trip 2





Visiter le Wat Pho aka le temple du Buddha couché







Admirer le Grand Palais






Monter au moins une fois dans un tuk tuk




Passer la soirée à Khao San Road - lieu de ralliement des backpackers du monde entier







Se reposer au Lumphini Park






Manger manger et encore manger




J'espère que ce 1er récit vous aura plu. N'hésitez pas me poser toutes les questions qui vous trottent par la tête. 

Il y aura une seconde partie consacrée à Bangkok car j'y suis passée à nouveau avant mon retour en France. Mais pour cela, il va falloir patienter un peu avant que je vous raconte tout ;-)




0 commentaires:

maquillage

*Habillez les lèvres en un click avec le Rouge Expert Click Stick de By Terry

lundi 19 juin 2017 Sam Poupou 0 Comments

Je sais, j'arrive encore une fois bien après la bataille avec la revue que je viens de publier. Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais...Surtout que le lancement de ces nouveaux produits lèvres de By Terry m'avait grandement marqué. Et pour cause !



Avec le Rouge Expert Click Stick, By Terry nous propose d'habiller nos lèvres de 25 teintes aussi belles les unes que les autres. Un choix digne de ce nom qui permet de combler les envies de toutes les lipstick addicts ;-).




Un rouge à lèvres hybride 3-en-1 qui offre une couleur riche en pigments dont la texture crémeuse offre un rendu velouté semi-mat longue tenue aux lèvres.


A l'image de la marque, le packaging est très qualitatif : aussi beau que ludique, le Rouge Expert Click Stick se présente sous la forme d'un stylo violet foncé métallisé dont il suffit de presser l'embout pour délivrer la matière. Le stylo en forme de goutte d'eau permet d'épouser un maximum possible la forme des lèvres pour une application sans bavures. Inutile donc de vous dire que c'est une réussite ! Par contre attention à ne pas cliquer sur l'embout trop de fois car le stylo n'est pas rétractable.


Le fait d'avoir mis sur cet embout une pastille colorée avec le numéro de la teinte est bien pensée car personnellement, je les range dans un pot à crayons la tête en bas. Cela me permet de tomber sur la teinte désirée en un clin d’œil.

Pour ce crash test, voici les teintes que j'ai pu tester : 

3 - Bare Me : beige rosé
15 - Fire Engine : rouge orangé
16 - Rouge Invitation : rouge vif

La texture de ces rouges à lèvres est folle : je ne saurais vous la qualifier précisément tant elle est inattendue ; la matière crémeuse glisse et fond comme du beurre sur les lèvres laissant un rendu presque poudré qui accroche bien les lèvres.



La pigmentation est juste dingue ! En deux passages maximum, la matière regroupe bien les lèvres pour un rendu haut en couleurs. La matière, super agréable sur les lèvres et qui accroche bien à ces dernières - tellement bien que parfois on ressent de l'inconfort en fin de journée - offre un joli rendu semi-mat sans dessécher les lèvres. 


Pour ce qui est de la tenue, hormis une baisse d'intensité en fin de journée ils accrochent super bien. Toutefois, j'ai noté que les teintes Fire Engine et Rouge Invitation avaient tendance à s’effriter au cours de l'après-midi. Mais j'ai trouvé une petite astuce : appliquer un baume à lèvres avant pour limiter les dégâts. Et pensez surtout à exfolier vos lèvres régulièrement car malgré leur texture crémeuse, ils marquent bien les petites peaux sèches.

Les rouges à lèvres Rouge Expert Click Stick de By Terry offrent des teintes sublimes à la texture folle pour un rendu riche en couleurs en quelques clic. Malheureusement cette réussite n'est pas indulgente avec les petites irrégularités comme les petites peaux sèches sur les lèvres et la matière se monte pas très confortable en fin de journée.

Rouge Expert Click Stick de By Terry - 31,95 €


Produit envoyé par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

0 commentaires:

voyage

Voyage en Thaïlande : avant le départ

mardi 13 juin 2017 Sam Poupou 7 Comments

Après avoir choisi la destination - article à redécouvrir ICI - voici l'heure de la préparation du voyage solo. Parce que même si l'on part à l'aventure, hors de question pour moi de partir à l'arrache. 

Je considère qu'il y a au moins un minimum à faire, comme par exemple, s'informer des us et coutumes du pays que l'on visite. Pour cela, afin d'être la mieux préparée, j'ai acheté à la FNAC le légendaire Guide Du Routard pour avoir une idée générale ce que l'on pouvait faire en Thaïlande. Afin d'avoir encore un maximum d'informations avant le départ, j'ai également pris en complément le Lonely Planet spécial Îles et Plages


En plus d'internet et de mon inscription sur des groupes Facebook qui ont été une grosse mine d'informations, ces deux guides m'ont bien aidé à préparer mon itinéraire de plus de 3 semaines que voici : 



1- Bangkok - 4 jours
2- Chiang Mai - 5 jours
3- Koh Samui - 3 jours 
4- Koh Pha Ngan - 5 jours
5- Koh Tao - 2 jours
6- Bangkok - 5 jours 

Un itinéraire que je trouve parfait pour une 1ère fois dans le pays. Pour ce qui est des terres, passer à Bangkok et Chiang Mai a été une évidence en tant que les 2 plus grandes villes du pays. Par contre pour les îles, entre le Golf de Thaïlande (à l'est) et la Mer d'Andaman (à l'ouest), mon cœur balançait. La raison qui m'a permis de choisir les îles du Golfe de Thaïlande a été mon souhait de voir absolument Koh Phan Ngan et d'assister au moins une fois dans ma vie à la célèbre Full Moon Party :-)



En plus de voyager solo, l'autre challenge a été de voyager sans emporter toute ma maison...Pour un weekend ou plus, j'ai toujours voyagé à l'aide d'une grosse valise de peur de manquer de quelque-chose.  Et comme je voulais faciliter mes déplacements, j'ai opté pour un sac à dos - ou backpack - de 50 litres acheté chez Decathlon : le sac à dos Quechua Easy Fit 50L super pratique à régler en un rien de temps grâce à des sangles spéciales, adaptée à la morphologie féminine et très confortable à supporter sur le dos malgré la lourde charge. Je vous conseille impérativement d'essayer votre backpack rempli avant de le choisir car le confort est très important, surtout quand on marche pendant de longues distances ;-)

En complément de ce backpack, j'ai également emporté un sac de plage qui comme son nom l'indique servira à la plage à emporter serviettes de bain, crème solaire, lunettes. Un sac que j'ai gardé avec moi dans l'avion afin d'avoir le nécessaire à portée de main pendant mes 12 heures de vol.

Pour ce qui du choix de la compagnie aérienne, le prix est déterminant, mais pas aux détriments du confort et de la sécurité. Pour cela, je me sers du site Skyscanner, un comparateur de vols qui me permet de prendre la température des tarifs par compagnie. NB : ne passez pas directement par Skyscanner pour réserver, ce dernier va vous renvoyer vers des sites qui vous demanderont des frais de toutes sortes.



Comme je me suis prise un peu tard - 5 semaines avant le grand départ - je n'ai pas eu d'autres choix que de passer par Air France. Moi qui voulais partir avec Emirates notamment, j'avais loupé les bons plans. Mais heureusement avec Air France, pour un prix correct, j'ai trouvé un vol Paris/Bangkok sans escale. Donc 12h à passer dans les airs... Le vol retour comportait une escale à Amsterdam, mais finalement, je n'ai pas pu prendre ce  vol...je vous expliquerai un peu plus tard pourquoi ;-). si vous souhaitez prendre un vol direct, la compagnie Thaï Airways en propose également.

J'ai également réservé un vol intérieur avec la compagnie Air Asia : Chiang Mai/Surat Thani car je ne voulais pas perdre de temps avec le train ou le bus pour descendre jusqu'au sud pour me rendre à Koh Samui.

Pour les hébergements, j'ai réservé via Booking et Agoda le plus important : mon arrivée à Bangkok, Chiang Mai et Koh Pha Ngan. Pour les autres villes, j'allais voir directement sur place en téléchargeant les applications sur mon smartphone. 


Après toute cette préparation, il n'y a plus qu'à s'envoler !!!

7 commentaires:

parfum

*Jeux de Peau : mon tout premier Serge Lutens

dimanche 4 juin 2017 Sam Poupou 0 Comments


Depuis que j’ai mis mon nez dans les marques de parfum dites de niche, il y en a une qui m’attirait irrésistiblement et qui arrivait à me dérouter : Serge Lutens. Des fragrances racées et très prononcées qui ont le don de me faire sortir de ma zone de confort, si bien que malgré le fait que mon nez ne soit pas assez « éduqué » pour les apprécier pleinement, j’ai tout de même composé une wishlist de quelques flacons, et j’ai donc jeté mon dévolu sur Jeux de Peau pour faire connaissance avec la marque.



Inspiré des souvenirs d’enfance du créateur, Jeux de Peau évoque l’odeur de la baguette sortant du four d’une boulangerie. Personnellement, j’ai eu vraiment du mal à trouver tout de suite cette image lorsque j’ai senti le parfum pour la 1ère fois. Mais elle est présente tout de même en subtilité et sous multiples facettes évoquant plutôt une tartine grillée recouverte de beurre.




J’imagine très bien une table dressée comportant du beurre, de la confiture d’abricot, un café bien chaud et du lait chaud. Un petit déjeuner simple et sans prétention qui a le don de nous allécher afin de bien commencer la journée.

Notes de tête : note abricot, notes épicées, notes florales
Notes de cœur : santal, oliban, blé, notes grillées, seigle
Notes de fond : labdanum ciste, iris, note réglisse, accord lait

Dès les premières pulvérisations, je m’attendais à sentir l’odeur commune de la baguette sortant du four. Une odeur à la fois alléchante et réconfortante qui met les papilles en éveil. Mais c’est une impression de notes sucrées et fruitées qui en sort à travers l’abricot évoquant un aspect gourmand comme la confiture dont on badigeonne sa tartine toute chaude. 




Les notes grillées prennent ensuite le dessus de façon fugace à travers le seigle et l’oliban. Des notes de brûlé plaisantes et encore une fois alléchantes qui ont un côté solaire et chaleureux.




Mais tout cela est malheureusement de courte durée car les notes de fond entêtantes et caramélisées prennent bien le dessus sur la peau à travers l’accord lait et l’iris qui, en apparence, permettent d’adoucir l’ensemble, car ces dernières sont vite balayées par la réglisse qui alourdit le tout donnant un côté liquoreux loin d’être enivrant dans le bon sens du terme. Et cela est vraiment mais vraiment dommage car la réglisse est une odeur que je ne supporte pas du tout et qui a le don de me donner des bonnes migraines, à tel point que cela a duré toute la journée lorsque je l’ai porté pour la première fois…
Même si Jeux de Peau partait très bien avec ses effluves gustatives et réconfortantes, je pense qu’à cause de la réglisse bien présente en note de fond, ce parfum n’est pas fait pour moi. Et je me demande même si les parfums Serge Lutens sont vraiment faits pour moi car même s’ils sont bien construits et très recherchés en terme de création olfactive, je les trouve trop lourds à porter et donc à assumer.


Jeux de Peau - Serge Lutens : 80,50 € les 50 ml



Produit envoyé par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

0 commentaires: