séries TV

Netflix : passion séries turques (2ème partie)

dimanche 27 décembre 2020 Samsworld 0 Comments

Si vous avez aimé la 1ère partie de cette série d'articles - à redécouvrir ICI - je pense que vous allez aussi aimé cette 2ème partie. Faut dire que je trouve les séries turques tellement addictives !

Il m'arrive souvent d'interrompe une série européenne ou américaine en cours pour commencer une nouvelle série turque. Pour les trois que je vais vous présenter dans cet article, je les ai enchaînées toutes les trois sans devoir les interrompre. Et pourtant, il fallait tenir le rythme car pour l'une d'entre elles, un épisode pouvait durer plus de 2 heures !

Ezel


Sans trop entrer dans les détails pour éviter de vous gâcher le plaisir de découvrir cette série coup de cœur, je peux juste vous dire que cette dernière est un remake très très libre et contemporain du Comte de Monte Cristo d'Alexandre Dumas : un homme trahi par la femme qu'il aime et ses amis qui l'envoient en prison purger une peine qu'il n'a pas commise et qui revient plusieurs années plus tard avec l'aide d'un codétenu sous une autre identité pour se venger.

Comme pour toute série turque qui se respecte, les épisodes sont longs, très longs, et avec énormément de rebondissements. Mais malgré quelques longueurs pour certains, on reste quand même pris dans l'intrigue avec cette envie de savoir ce qu'il va se passer par la suite pour Ömer/Ezel et de quelle façon ses "amis" vont le payer. Une soif de vengeance qui est présente, mais toute en subtilité et intelligence, même envers Eyşan qui, malgré sa trahison, reste tout de même l'amour de sa vie. C'est un relation d'amour/haine, à la fois fascinante et troublante que nous fait passer ce couple maudit.

Malheureusement, Netflix France n'a mis que la 1ère saison de la série dans son catalogue. J'espère vraiment qu'elle ajoutera par la suite la seconde et ultime saison pour que nous puissions savoir comment se conclut cette histoire. Je vous assure, j'étais extrêmement frustrée à la fin du dernier épisode de la 1ère saison. 

Et à l'heure d'aujourd'hui, impossible de trouver cette fameuse saison 2 en VOST sur le net ; mais il me semble qu'elle est disponible en version turque sous-titrée anglais. Si jamais vous avez un lien fiable qui me permet de streamer intensément cette ultime saison, faites-moi signe s'il vous plaît ;-)

Fi


Avec Fi, on entre dans un thème qui n'est pas courant dans les séries turques : le thriller psychologique. Cette série, inspirée de la trilogie littéraire d'Azra Kohen, Fi,Çi et Phi raconte l'histoire de Can Manay, un professeur de psychologie célèbre dans le monde de la télévision à travers son émission de thérapie qui vient en aide aux célébrités tourmentées. Mais son monde bascule lorsqu'il croise la route de Duru, une jeune danseuse qui partage la vie de Deniz. Can lui voue un amour obsessionnel car pour lui, elle correspond au nombre d'or = Fi ou Phi en Grec synonyme de perfection.

Mais ses projets de conquête obsessionnels sont menacés par Özge Egeli, une journaliste qui compte révéler les détails sordides du passé de Can qui explique son comportement d'amoureux transi ou plus exactement d'amoureux psychopathe - appelons un chat un chat - envers Duru.

En lisant le synopsis, je savais que j'allais être dedans de suite et que j'allais la suivre assidument. Je voulais savoir à tout prix comment allait manœuvrer Can pour essayer de conquérir le cœur de Duru et si Özge allait réussir à révéler son passé au grand jour. Bien évidemment, beaucoup d'obstacles et de rebondissements sont au rendez-vous dans cette intrigue qui ne comporte que deux saisons dont chaque épisode fait un peu plus d'une heure.


Intersection (Kördüğüm)


Alors cette série, je ne sais vraiment pas où commencer tellement il y a des choses dire sans vous spoiler ! Elle représente à elle seule tous les codes de la série turque : saga familiale, histoires d'amour tourmentées, rebondissements rocambolesques...

Trois protagonistes portent cette belle série : Ali Nejat, jeune businessman dans l'automobile qui rencontre Naz, pédiatre mariée à Umut, garagiste. Je m'arrête pas sur la présentation, sinon il faudrait que j'en consacre un article entier.

Avec cette configuration, inutile d'aller plus loin dans le résumé car là on a affaire à un amour triangulaire en toile de fond. Mais n'oubliez pas, vous êtes dans une série turque ! Ce serait beaucoup trop simpliste que cette belle série repose juste ça. 
Tout cela est mêlé à des secrets de famille, des affaires de trahison, de vengeance...des personnages qui se croisent mais qui de fil en aguille ont toutes un lien. C'est d'ailleurs ce que révèle de façon implicite le générique de la série et par extension son titre à l'international.

En tout cas, même s'il y a énormément de longueurs, dont surtout des passages musicaux qui sont assez inutiles - ces derniers m'ont permis de découvrir de magnifiques chansons qui font partie de ma playlist - elle mérite vraiment qu'on s'y attarde malgré la durée de chaque épisode - plus de 2h au compteur - et une dernière saison que je qualifierai d'expéditive pour ne pas dire bâclée. Le plaisir n'est pas gâchée mais on en sort quand même un peu frustré tellement les attentes étaient hautes.

Je reviendrai prochainement avec une 3ème partie car j'ai encore découvert des petites pépites sur Netflix ;-)

0 commentaires:

*Mademoiselle Saint Germain : quand la Beauté se mêle à l'Histoire

dimanche 13 décembre 2020 Samsworld 0 Comments

Concernant les nouveautés cosmétiques et l'apparition de nouvelles marques, je vous avouerais que je n'ai rien trouvé de très transcendant...Vous devez le constater, les articles beauté sont de moins en moins présents ici.


Mais il y a quelques mois, j'ai eu la chance de recevoir quelques produits à tester d'une nouvelle marque française : Mademoiselle Saint Germain. Un nom assez énigmatique n'est-ce pas pour une marque made in France, mais qui a tout de même une histoire et qui est en rapport avec l'Histoire.

Mademoiselle Saint Germain est le premier laboratoire de cosmétiques français du potager, créé par un pharmacien passionné de botanique et d’histoire.
Soucieuse de minimiser l'impact environnemental, elle est pionnière dans le fait de n'utiliser que des ingrédients français, en partenariat exclusif avec le Potager du Roi de Versailles.
Elle s'inspire des secrets de beauté centenaires  pour les revisiter à travers des formules naturelles, sensorielles et innovantes.

Je peux vous dire que je me suis laissée porter par le pitch de la marque et son histoire énigmatique avant le test produits, et pourtant, si vous me connaissez, vous savez que la caution ingrédients d'origine naturelle n'est pas le critère déterminant dans les produits que je choisis. 


En plus des promesses du produit, mes critères sont les textures sensorielles, les propriétés et l'odeur ou non des produits. En tout cas, en commençant le test de cette nouvelle, je ne fus pas déçue.


Je vais donc vous parler aujourd'hui des produits suivants :


- le Tonique au romarin

- la Crème d'Eclat au romarin

- le Masque Gommant Ressourçant


De façon générale, les packagings des produits sont qualitatifs et très élégants : du verre pour la majorité des produits à l'exception du Masque Gommant Ressourçant qui est en aluminium.


On commence cette revue par mon produit coup de cœur de ce trio : le Tonique au romarin. Présenté comme un élixir de beauté, inspiré de l'authentique recette de l'Eau de la Reine de Hongrie, ce tonique purifie et équilibre la peau grâce à son extrait quasiment pur de romarin.


Habituellement, je n'utilise pas de tonique dans ma routine de soins car je n'en voyais pas l'utilité et j'essaye d'avoir une routine la plus minimale possible. Mais ayant eu de très bons échos de ce tonique, je me dis dit pourquoi pas essayer quelque chose de nouveau et de l'incorporer dans ta routine matinale - routine dans laquelle j'utilise le moins de produits (eau thermale, contour des yeux, sérum et crème de jour).


Le Tonique se vaporise directement sur la peau tout en prenant soin à fermer les yeux quand même avant application. Quelques vaporisations suffisent pour avoir cet effet vivifiant sur la peau. Et je peux vous dire que ce produit suffit à me donner un petit coup de boost pour bien me réveiller en cas de matin brouillé. On laisse sécher la matière sur la peau avant d'appliquer le produit suivant.


Et son odeur est à la fois légère et vivifiante, pas très agressive en cas de matins difficiles. En tout cas, je suis très contente d'avoir pu intégrer à ma routine actuelle ce tonique.



Place ensuite à la Crème d'Eclat au romarin : une crème de jour légère pour les peaux mixtes à grasses. Formulée à partir d’un extrait pur de romarin du Potager du Roi de Versailles, c'est le soin hydratant parfait en prévention des signes de l’âge ou en milieu urbain pour lutter contre les agressions du milieu extérieur. Elle rééquilibre la flore cutanée et stimule l’éclat du teint.


La texture de cette crème est légère et agréable à appliquer sur la peau. Elle laisse également un effet velouté très plaisant. Je l'applique tous les matins après le Tonique pour un effet belle peau garanti. Malheureusement, je ne suis pas du tout fan de son odeur trop prononcée à mon goût à la limite de l'odeur de pharmacie avec un côté trop végétal qui me fait penser aux apothicaires d'antan.


Concluons cette revue avec le Masque Gommant Ressourçant. Primé lors des dernières Victoires de la Beauté, c'est un soin 2 en 1 alliant un masque hydratant et un gommage doux. Composé de sable de Fontainebleau, il élimine en douceur les cellules mortes et les impuretés tout en régulant l’excès de sébum. Le grain de peau est affiné, la peau est saine, douce et ressourcée. Il convient parfaitement aux peaux les plus sensibles.


J'aime beaucoup ce genre de produits double emploi à la fois intrigant et attirant avec ce côté utile qui évite d'avoir 36 000 produits dans sa salle de bains. On laisse d'abord pauser le masque pendant 10 minutes puis place au gommage du visage durant quelques secondes. 


C'est un produit que j'arrive à utiliser facilement sous la douche : le temps d'appliquer mon masque capillaire, de le laisser poser et de gommer mon corps et me savonner et hop on masse le visage puis on rince. Ce qui sympa c'est qu'au contact de la peau, la matière prend une texture gélifiée sur la peau.


En tout cas, la peau en ressort toute douce et débarrassée de ses impuretés et donc tout prête à recevoir les soins suivants.


A travers son story telling et ses produits qualitatifs, Mademoiselle Saint Germain a su me transporter dans une autre époque pas si lointaine de la nôtre.

Une marque française très prometteuse qui mérite d'être découverte par le plus grand nombre.


Tonique au romarin - 23,00 € les 100 ml

Crème d'Eclat au romarin - 35,00 € les 50 ml

Masque Gommant Ressourçant - 19,00 € les 75 ml



*Produit offert par la marque, le revendeur, l'agence RP pour considération

0 commentaires:

voyage

Rome : ville éternelle (5ème partie)

dimanche 6 décembre 2020 Samsworld 0 Comments

Cinquième et dernière partie de cette escapade romaine, je vous laisse tout d'abord découvrir ou relire les épisodes précédents : 





Pour ce dernier épisode, rien de très transcendant, surtout qu'il me restait que 2 jours de voyage et que j'avais vu un maximum de choses précédemment. Après avoir bien crapahuté à coup de 20km par jour environ, pris un bon de coup de soleil sur le haut du corps et que les moustiques m'aient bouffé les jambes au point de me filer de sacrés œdèmes, je me suis dit qu'un peu de repos n'allait pas faire de mal avant le retour.



Alors, pour cela, rien de tel que d'aller passer le temps à la plage histoire de joindre l'utile à l'agréable. Direction la plage d'Ostie qui même si elle n'est pas exceptionnelle a le mérite d'être très accessible en transports en commun de Rome.



Je ne vais pas vous publier de romans fleuves pour cet article car hormis farniente, bonne bouffe et baignade, rien de très très intéressant. Mais si vous êtes de passage à Rome et que vous cherchez un bout de plage facilement accessible de la capitale italienne, Ostie est faite pour vous.





En résumé pour le 1er jour, j'ai trouvé un petit bout de plage où me poser et où j'ai pu louer un transat pour la journée pour 8,00 €. Quant au 2ème jour, comme c'était mon dernier jour plein, autant conclure sur une très bonne note ! Alors, je me suis posée pour la journée au Il Venzezia  pour 20,00 € la journée, comprenant : 

- accès à la piscine (à condition de porter un bonnet de bain, bonnet qu'on m'a gracieusement prêté)
- accès à un bout de plage
- vestiaires
- sanitaires et douche à disposition





En plus d'avoir passé du très bon temps, je me suis régalée au restaurant ! Rien de tel pour bien conclure son voyage n'est-ce pas ? En tous cas, ce qui m'a agréablement surpris, c'est à quel point les règles d'hygiène sont respectés car que ce soit à la plage ou à la piscine, chaque transat est désinfecté et on est tenu de le garder tout le temps que l'on passe sur place.

Dernier passage à ma cantine préférée L'Europeo pour finir avec une bonne glace de chez Vecchi avant de prendre l'avion.





Même si mon escapade romaine est terminée, sachez qu'il y aura d'autres articles voyage à caser ici ;-). Affaire à suivre...

Pour une 1ère découverte de l'Italie, j'étais très contente d'avoir commencé par Rome malgré l'actualité touristique liée au COVID-19. Et j'espère de tout cœur pouvoir découvrir la région des Pouilles ou Naples.

CIAO ITALIA !


0 commentaires: