*Coup de cœur pour Light Up My Life de Too Faced

Encore une fois, la marque Too Faced a eu raison de moi. Faut dire que c’est quand même dur de ne pas craquer pour cette jolie quand on aime le make up et les packagings très girly.

J’attendais avec impatience la sortie des dernières nouveautés, notamment les enlumineurs Love Light : proposés en 3 teintes, la texture de ces highlighters est dotée d’une formule poudre cuite/crème appelée Prisma Shine® (formule brevetée) offrant ainsi un rendu velouté hyper lumineux.


Comme vous pouvez le constater en photo, le packaging est très très girly : un poudrier en forme de cœur façon diamant à facettes miroitant bien la lumière qui reprend la couleur de l’enlumineur qu’il représente.



A l’intérieur, on y découvre donc le highlighter – que je trouve énorme, je vais mettre une éternité à le terminer - façonné lui aussi comme un diamant et un miroir. Cela donne un côté précieux à la chose que j’aime beaucoup. De toute façon, avec Too Faced, je n’ai jamais été trop déçue concernant le packaging des produits.



La texture de la poudre est assez surprenante : à mi-chemin entre la crème la poudre, elle s’applique facilement sur le visage, que ce soit avec un pinceau ou au doigt – mon application préférée. La pigmentation est modulable, ce que je trouve très bien pour un highlighter car cela permet de ne pas avoir un rendu façon boules à facettes et de maîtriser l’effet lumineux souhaité. Quant au rendu, promesse tenue, il est hyper lumineux.



Parmi les 3 teintes disponibles, c’est You Light Up My Life qui a retenu mon attention : un doré chaud nacré qui mettra en valeur les peaux mates.


C’est sans surprise un gros coup de cœur pour le highlighter Love Light en teinte You Light Up My Life de Too Faced.  Je me demande vraiment comment la marque fait pour se renouveler autant.

Love Light Highlighter de Too Faced - 30,50 €


Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Koh Samui, Koh Pha Ngan et Koh Tao : les îles du Golfe de Thaïlande

Après quasiment 8 jours de visites et de marches non stop ponctuées de bonnes séances de massage, rien de tel que d'aller se relaxer et prendre des couleurs. Pour cela, mon choix a été vite fait de mettre le cap sur les îles du côté du Golfe de Thaïlande : Koh Samui, Koh Pha Ngan et Koh Tao.



De Chiang Mai - récit à redécouvrir ICI - et pour éviter de perdre du temps dans les trajets, j'ai réservé un vol interne Chiang Mai/Surat Thani avec la compagnie low cost Air Asia pour environ 55,00 € l'aller simple, vol que j'ai réservé avant mon départ. Un vol d'environ 1h qui s'est super bien passé.

Après avoir récupéré mon backpack à l'arrivée, direction les guichets de l'aéroport pour booker la suite pour arriver à Koh Samui. Inutile de réserver à l'avance tant il y a de l'offre : entre les compagnies Seatran, Raja Ferry ou Lomprayah, vous allez trouver facilement de la place pour un combiné bus/ferry pour environ 300 bahts (8,00 € environ). Personnellement, j'ai choisi Raja Ferry car il y avait moins de queue et que le bus partait dans l'immédiat.

Sinon vous avez la possibilité de tout réserver avant sur leur site Internet ou alors en téléchargeant leurs applications, chose que j'ai faite avant le départ pour que ce soit plus pratique sur place pour réserver les autres transports.




En bus, compter un peu plus de 1h en bus pour arriver au port de Donsak. Ensuite embarquement par ferry pour environ 1h30 de traversée avec une arrivée au port de Lipa Noi à l'ouest.



A l'arrivée, des taxis et tuk tuk ainsi que des vans vous attendent. La solution la moins chère a été le van faisant le tour de l'île. Comme je voulais être tranquille et que je voulais voir le temple abritant Big Buddha, j'ai évité de séjourner à Chaweng, le point le plus animé de l'île. Lamai, un peu moins agité était trop au sud. Du coup, j'ai opté pour Bophut située au nord de l'île du côté de Fisherman's Village en séjournant 3 nuits au Pelegrin Hotel, Un petit hôtel très charmant à 2 min de la plage tenu par un couple anglo-thaï que j'ai choisi pour sa décoration bleue et sa jolie terrasse.











Pour aller boire un verre en bord de mer, je vous conseille de vous rendre au Coco Tam's : un chouette endroit où l'on peut boire de bons cocktails sur le sable en s'asseyant sur de gros coussins. On peut également y fumer une bonne chicha en admirant un petit spectacle pyrotechnique.




video

Ce petit séjour sur Koh Samui ryhtmé entre promenade et journée à la plage a été bien reposant. Mais j'avais trop hâte de me rendre à Koh Pha Ngan, une île dont j'ai entendu que du positif au sujet des paysages mais qui a une réputation d'île de fêtards par rapport à la fameuse Full Moon Party et toutes ses déclinaisons (Jungle Party, Waterfall Party, Half Moon Party...). Direction le port de Bophut avec la compagnie Lomprayah pour se rendre sur cette île dont il faut compter 1h de traversée.






Arrivée au port de Thong Sala, des taxis collectifs vous y attendent : il suffit de donner le nom de l'hébergement moyennant une centaine de bahts et on vous dépose à bon port. Pour ce séjour à Koh Pha Ngan, on m'a conseillé de séjourner au Siam Cookies Resort - anciennement Cookies Bungalow - des bungalows rustiques en bord de mer où le calme règne. 











Durant mon séjour qui a durée quasiment une semaine, j'ai très vite oublié le côté rustique de l'endroit. Il y a quand même la base : des chambres dotées de moustiquaire, de ventilateurs ou de la clim avec une salle de bains à eau chaude ou non - car même si le paysage que cet endroit offre est idyllique, il ne faut pas oublier que l'on doit cohabiter avec la faune environnante : lézards - de bons chasseurs de moustiques - araignées et serpents seront de la partie.







Je ne vais pas entrer en détails sur tout ce que j'ai fait sur place, mais je vous donne quelques spots à voir pour bien profiter de l'île.

L'endroit incontournable pour profiter d'une vue à couper le souffle avec accessoirement de très beaux couchers de soleil : l'Amsterdam Bar. Un conseil : venez assez tôt pour pouvoir en profiter car le lieu se remplit à vitesse grand V.





Autre spot incontournable que j'ai découvert sur place par hasard : le Bluerama. Un complexe hôtelier situé sur les hauteurs de l'île dont on peut profiter du bon restaurant qui propose notamment de délicieux sandwiches, mais également d'une superbe piscine à débordement qui offre un panorama grandiose.









Inutile de vous dire que Koh Pha Ngan est l'île de la Thaïlande la plus connue pour faire la fête avec sa fameuse Fool Moon Party. J'ai voulu voir de mes propres yeux ce que cela donnait, et c'est énorme tant ça fait la fête à tous les coins de rue, du monde partout et des buckets - les fameux petits seaux où l'on y boit des cocktails alcoolisés - à foison.







Par contre, le revers de la médaille est que la plage de Haad Rin, se transforme en un dépotoir à ciel ouvert avec ses nombreux détritus qui jonchent le sable...De toute façon, si vous êtes sur place hors Full Moon, sachez qu'il y a également la Half Moon Party, la Jungle Party, la Waterfall Party...plein d'occasions de pouvoir y faire la fête !


video


video


video


video

Après avoir passé quasiment une semaine sur Koh Pha Ngan, direction Koh Tao - l'île de la Tortue - par ferry. Koh Tao est une toute petite île connue pour son activité principale : le snorkeling, ou l'exploration des fonds marins avec masque et tuba, et la plongée.






Et cela, je l'ai bien compris en ayant booké deux nuits dans l'un des plus grands complexes hôteliers de l'île qui abrite la plus grande école de l'île spécialisée dans l'obtention du PADI - diplôme qui permet d'avoir les bases en plongée sous-marine : le Ban's Diving Resort du côté de Sairee Beach.




Sincèrement, je voulais absolument séjourner pour au moins faire du snorkeling Mais le fait d'avoir débarqué dans ce grand hôtel bruyant, grouillant de monde et dont les piscines étaient monopolisées par les futurs diplômés et moniteurs, après avoir séjourné dans mon petit bungalow à l'abri de tout ce cirque, je l'ai vécu comme un gros choc. Et malheureusement, je n'ai pas pu profiter de l'île et n'avais qu'une envie : la quitter très vite.




J'ai quand même profité un peu de la piscine tôt le matin, de quelques après-midi sur la plage et de beaux couchers de soleil, et j'ai même été prendre une pizza chez Le Parrain.

Deux nuits plus tard, j'ai pu enfin partir de Koh Tao direction Bangkok pour avant le retour à la maison. Un séjour qui n'a pas été de tout repos et dont je vous conterai mes aventures un peu plus tard ;-)