Can’t Stop Won’t Stop : le nouveau fond de teint de NYX Cosmetics


Après la sortie l’année dernière du génial Total Control Dropà redécouvrir ICI – voilà que NYX Cosmetics sort un nouveau fond de teint. Et comme à chaque lancement, la marque ne fait pas les choses à moitié pour notre plus grand plaisir.


Disponible en 45 teintes, le fond de teint Can’t Stop Won’t Stop a la promesse d’une couvrance moyenne à totale un fini mat grâce à sa texture crémeuse qui permet de contrôler la brillance et de matifier le teint toute la journée pour une tenue de 24h. Un fond de teint qui correspondra plutôt aux peaux grasses à normales, et même aux peaux sensibles.



Comme j’étais très contente du Total Control Drop en guise de fond de teint d’été et cherchant un fond de teint « d’hiver » je me suis naturellement dirigée cette nouveauté en magasin. Par contre, pour trouver la teinte idéale, j’ai dû faire appel à une conseille car parmi les 45 teintes disponibles aux sous-tons variés, dur dur de faire un choix. Grâce à elle, c’est la teinte Golden qui correspond à ma carnation actuelle, un beige foncé aux sous-tons neutres.



Avec cette nouveauté, le ton est donné : on est clairement sur un produit plus qualitatif et cela commence avec le packaging. Un flacon en verre épais d’une contenance de 30ml dont la matière se délivre à l’aide d’une pompe.

D’ailleurs grâce à cette dernière, une seule pompe suffit pour faire tout le visage si vous cherchez une couvrance moyenne. Pour ma part, comme cela ne me suffit pas, je rajoute une demi-pompe de plus pour avoir une couvrance optimale. Pour ce qui est de la texture, comme elle est assez compacte, je craignais une application laborieuse et un effet plâtre sur la peau et pas du tout : celle-ci est bien crémeuse et est super agréable à appliquer. D’ailleurs, j’ai été agréablement surprise par cette impression d’une matière légère et imperceptible sur la peau.



Je l’applique de préférence avec un pinceau fond de teint très dense pour avoir une bonne couvrance et la matière ne laisse pas de stries sur la peau. Mais avec un beauty blender, ça fonctionne parfaitement ! D’ailleurs, la marque a sorti une éponge associée pour l’application du fond de teint. En tout cas, le rendu est mat mais pas trop : pas d’effet cakey ou plâtre sur la peau ! Et miracle, il ne marque pas les zones de sécheresse ! Par contre, même si la marque indique qu’il n’est pas nécessaire d’appliquer une poudre, je le fais quand même sur la zone T uniquement.



Pour ce qui est de la tenue, je ne sais pas s’il tient bien 24h comme l’annonce la marque mais il tient ses promesses toute la journée : la matière n’a pas bougé. Par contre, pour les peaux mixtes à grasses, je conseille de poudrer à nouveau la zone T en milieu de journée car la peau a tendance à briller un peu. J’ai lu que la matière s’oxydait légèrement mais sur ma peau, il n’en est rien. J’ai la même teinte du matin jusqu’au soir. Mais parmi tous ces éloges, il y a quand même un petite ombre au tableau mais rien de grave : la matière est légèrement transférable.

Si je devais le comparer à un fond de teint, je dirai, et sans prétention aucune, qu'il est semblable au Double Wear de Estee Lauder. Un fond de teint de grande renommée qu'il n'a plus à faire ses preuves. Et avoir un fond de teint de cette qualité à petit prix et doté d'une pompe, que demander de plus ???

Un petit avant/après ça vous dit ?


Peau nue


Juste le fond de teint




Look final

Encore une fois, c’est un carton plein pour cette nouveauté signée NYX Cosmetics. Le fond de teint Can’t Stop Won’t Stop a su tenir ses promesses et convient parfaitement à mes attentes. Un fond de teint de qualité à prix doux. Décidemment, la marque ne finit pas de me surprendre !

Can’t Stop Won’t Stop – NYX Cosmetics – 15,90 € les 30ml

Disponible en boutique ou sur l’e-shop de NYX Cosmetics

Ma routine soins essentielle


Depuis pratiquement 2 ans, j’ai fait un virement à 180°, voire même à 360° concernant mes habitudes beauté. D’ailleurs, vous aviez dû remarquer que je parlais de moins en moins beauté ici. C'est tout simplement venu d'une prise de conscience : j’utilise de moins en moins de produits de beauté. Que ce soit pour me maquiller ou prendre soin de ma peau, j’ai ressenti le besoin d’en faire le moins possible.



Pour ce qui est du maquillage, je ne me maquille plus tous les jours ! Une révolution pour une nana qui a toujours aimé le make up n’est-ce pas ? Ce qui ne signifie pas que je n’aime plus du tout le maquillage. Je continue à être à l’affût des tendances et à craquer de temps en temps pour quelques nouveautés. Je pense que j’en ferai un article complet bientôt.

Concernant les produits de soin, j’ai changé drastiquement mes habitudes. Petit à petit, j’ai su me contenter du minimum en utilisant de moins en moins de produits.

Routine du matin

Pour ma routine du matin, nous avons 3 produits au compteur. Oui vous avez bien lu, seulement 3 produits ! Au lever, je commence par pulvériser mon visage d’eau thermale pour me donner un coup de fouet, mais surtout pour éviter d’utiliser l’eau du robinet qui s’est avéré à la longue être un peu agressive pour ma peau. En ce moment, c’est l’Eau Thermale d’Avène que j’utilise, une eau thermale archi connue pour ses propriétés apaisantes et adoucissantes.



Puis vient le moment des crèmes : un contour de l’œil et une crème hydratante. Un duo dont je ne peux pas me passer. Pour ce qui est de la crème de jour, j’ai clairement mis de côté les crèmes anti-acné, car oui depuis plus d’un an, je peux ENFIN vous dire que j’en ai fini avec elle – enfin, je l’espère !

Du coup,  pour ma peau mixte, je mise sur une crème hydratante. Ayant fini depuis peu le *Gel-Crème Hydrabio de la marque Biodermaque je vous recommande absolument – je l’ai donc remplacé par un très bon équivalent : la *Crème d’Eau Légère de chez Uriage.  Je la mixe depuis quelques semaines avec l'actif à la Vitamine E de chez Etat Pur pour apporter des propriétés anti-âge à ma crème.

Quant au contour de l’œil, c’est la Crème Contour des Yeux Optim-Eyes de Filorga qui est mon grand chouchou depuis plusieurs mois : une petite quantité suffit pour redonner vie à mon contour de l’œil, si bien que j’en suis déjà à mon deuxième.

Routine du soir

Pour le soir, tout dépend si je me maquille le matin ou pas. Cela va donc entre 2 et 5 produits au compteur pour la routine du soir. Si je me suis maquillée, je commence par me démaquiller les yeux avec la *Lotion Démaquillante Optim-Eyes de Filorga : un démaquillant triphasé qui vient à bout des maquillages les plus tenaces. Pour le visage, j’utilise l’Eau Micellaire Thermale la bleue pour peaux normales – de chez Uriage.



Maquillée ou pas, je ne fais pas l’impasse sur le nettoyage du visage. Actuellement, j’utilise le nettoyant préconisé pour les peaux à problèmes que j'ai rapporté de Thaïlande. Il est très crémeux - comme la majorité des nettoyants asiatiques - avec quelques petits grains, mais a une odeur de menthe vachement prononcée. Cela apporte beaucoup de fraîcheur, mais attention à ne pas en appliquer sur les yeux car ça pique !!! Pour finaliser le tout, un petit coup d’Eau Thermale Avène.

Pour les produits de soin, il y a 3 options :

Rien du tout : c’est la 1ère qui revient le plus souvent car après le nettoyage, je ne ressens pas le besoin de me tartiner le visage de crèmes. 



Sérum + contour des yeux : une option que j’aime choisir lorsque je sens que ma peau a besoin d’un coup de boost après une longue journée. Pour cela, j’utilise toujours mon petit contour des yeux Optim Eyes de Filorga.
Pour le sérum, c’est un produit spécial nuit qui est mon coup de cœur depuis plusieurs mois : le *Midnight Recovery  Concentrate de Kiehl’s, un sérum de nuit qui est digne de sa réputation. Sa texture assez riche pour ma peau se suffit à elle-même pour régénérer ma peau.



Crème de nuit + contour des yeux (et parfois sérum) : c’est cette option que je choisis quand je sens que ma peau tire un peu ou que j’ai passé une longue journée maquillée, ou que l’hiver a pointé le bout de son nez.
Toujours mon petit chouchou, la crème Optim Eyes de Filorga, avec parfois l'utilisation du sérum *Midnight Recovery  Concentrate de Kiehl’s avec en complément le *Baume Gel-Nuit H2O Booster de la marque Jonzac. Estampillé Bio, il a une texture gel très agréable à utiliser qui me convient parfaitement.

Masques et gommages

Si vous me connaissez bien, vous savez que j’aime tester toutes sortes de masques et gommages. Entre gommages mécaniques et enzymatiques, entre masques hydratants et purifiants, je les utilise au gré de mes envies et de mes besoins, si bien que pour cette catégorie je tourne avec plusieurs produits dont le *SOS Pure Masque à l’Argile de Clarinsà redécouvrir ICI – ou le Masque à l’argile purifiante de Sanoflore pour le côté purifiant, ou le *Masque Réhydratation Thermale de Saint Gervais Montblanc et le *Masque Eclat Peau Neuve de Ren Skincare pour le côté hydratant ou éclat.

Pour les gommages, mes chouchous du moment sont l’*Exfoliant Enzymatique Eclat de Denovo et la *Crème de Gommage de la marque Institut Arnaud.

Cela va faire 2 ans que je teste ce type de routine, et ma peau peut lui dire merci car depuis que j’ai compris qu’elle n’avait besoin que de l’essentiel, je n’ai plus eu de problèmes de peau comme de l'acné prononcée. J’ai 1 ou 2 boutons qui pointent le bout de leur nez avant l’arrivée des « vilaines », mais rien de plus.

Une prise de conscience qui est venue et s’est faite naturellement, mais qui a été nécessaire au final J.

Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Brooklyn Nine Nine : les flics les plus cool de New York


Même si j’aime beaucoup les séries comiques, j’apprécie beaucoup également les séries policières. Cependant, même si je prends plaisir à suivre les enquêtes à chaque épisode et que le fil conducteur est fort intéressant – comme ce fut le cas pour The Mentalist avec John Le Rouge en fil conducteur - j’ai tendance à me lasser assez vite par rapport au concept car trop sérieux à mon goût, bien que j’aie pu noter quelques notes humoristiques avec NCIS et la relation Gibs/Di Nozzo.


A la recherche d’une série policière aux allures comiques, je suis tombée sur Brooklyn Nine Nine en surfant sur Netflix. Et je peux vous dire que le coup de cœur a été instantantée, si bien que j’ai fini les 4 premières saisons disponibles sur Netflix en 1 semaine et il y a quelques semaines à peine la 5ème saison en 2 jours – ah le retour du fameux binge-watching !

Brooklyn Nine Nine raconte la vie d'un commissariat de police dans le quartier de Brooklyn à New York.
À l'image du slogan de la série, « Brooklyn Nine-Nine: the Law without the Order » (« Brooklyn NineNine : la loi sans l'ordre », une satire de Law and Order), les divers personnages le composant sont dotés de caractères très marqués voire extravagants, mettant ainsi à mal l'harmonie dans les bureaux.
L'arrivée d'un nouveau capitaine, froid et strict, ne fait que renforcer cette attitude.
Source : wikipedia


En une semaine, les 4 premières saisons étaient bouclées tellement le format de 20 minutes permet d’enchaîner plusieurs épisodes à la suite et tant on se laisse emporter par le rythme entraînant de la série. Il n’y a pas un seul épisode qui ne m’a pas fait rire. Faut dire que le casting haut en couleurs et plein d’humour favorisent la chose, si bien que petit à petit, on s’attache à tous ces personnages atypiques. Même si les enquêtes restent essentielles à toute série policière qui se respecte, ce qui est très intéressant, c’est la place qu’occupe la vie personnelle de chaque personnage, que je trouve plus importantes que les séries policières habituelles.

Chose assez rare : c’est la 1ère fois que tous les personnages me plaisent, dont quelques-uns que j’aime beaucoup détester, car chacun a une attitude singulière et un caractère qui leur est propre. La magie opère avec chacun d’entre eux.



Andy Samberg aka Détective Jacob « Jake » Peralta  : personnage principal de la série, Jake incarne le stéréotype du flic compétiteur et blagueur qui passe son temps à chambrer ses collègues tout en ayant un talent hors pair pour résoudre les enquêtes. Un personnage que j’aime beaucoup pour son humour potache et qui me fait mourir de rire.



Stéphanie Beatriz aka Détective Rosa Diaz : je ne pensais pas m’attacher au personnage de Rosa, et pourtant ce n’était pas gagné : elle ne rigole pas, ne sourit jamais, s’habille tout le temps en noir et a un humour sarcastique. Et je vous avouerai que c’est cela qui fait tout son charme, tout comme son côté badass qui impose grave car elle n’a pas froid aux yeux face aux criminels.


Terry Crews aka Sergent Terry Jeffords : derrière ce grand monsieur très baraqué se cache un petit cœur sensible. Adepte de la musculation à haute dose, c’est quelqu’un que je trouve très touchant d’une sensibilité débordante, notamment quand il parle de sa famille et particulièrement de ses jumelles aux prénoms assez drôles et qui est un clin d’œil à une autre série policière. Un gros nounours quoi !



Chelsea Peretti aka Gina Linetti : assistante du Capitaine Raymond Holt, Gina  est le personnage le plus nombriliste de la bande : H24 avec son téléphone portable, je la trouve hilarante car ses répliques sont dignes des plus grandes punchlines de rappeurs. Un personnage que je trouve complètement perchée mais absolument génial !


Andre Braughter aka Capitaine Raymond Holt : fraîchement débarqué au 1er épisode, Le Capitaine Holt a la charge de mener à la baguette ce commissariat digne d’une maison de fous. Une lourde tache pour ce personnage totalement inexpressif, insensible et très pointilleux et très cultivé. Au fil des épisodes, on constate qu’un lien se crée entre lui et son équipe


Joe Lo Truglio aka Détective Charles Boyle : un personnage bizarre que j’ai eu du mal à cerner et dont j’ai eu du mal à m’attacher. Bizarre, à l’humour décalé. Mais avec Jake,  dont l’amitié est très importante, ils forment un duo de choc hautement comique.


Melissa Fumero aka Détective Amy Santiago : voici le personnage que j’aime le moins de la série : aux allures de 1ère de la classe et obsédée par l’ordre, elle est en admiration devant le Capitaine Holt et n’hésite pas à lui lécher les bottes pour attirer son attention.

Même s’ils n’ont qu’un rôle secondaire, j’aime beaucoup le duo formé par Hitchcock et Scully.

Si vous aimez les enquêtes policières, mais sous un fond farfelu et complètement absurde, Brooklyn Nine Nine est faite pour vous. Il ne se passe pas un seul épisode où on ne rit pas aux éclats tout en se passionnant pour la vie de ce commissariat hors norme aux allures de Police Academy. Une série parfaite pour se détendre et bien rigoler. Heureusement, la série a été renouvelée pour une 6ème saison in-extremis : lâchée par la FOX elle a été récupérée par la NBC.

Voyage aux Philippines – Manille


Dernière étape de ce magnifique voyage : Manille.  Même si j’ai commencé par la capitale dès ma sortie de l’avion, je n’y avais passée qu’une nuit – article ICI – et n’ai donc pas pu profiter pour visiter la ville. Dès mon retour de Coronarticle ICI – après 1h de vol environ, me voici enfin dans la capitale pour y passer 2 nuits histoire de faire un petit break avant le retour en France.

Mégalopole caractéristique des pays asiatique, Manille est donc l’une des villes les plus peuplées au monde. Sur le même modèle – grande ville polluée, circulation anarchique, beaucoup de monde …- j’avais adoré l’énergie que dégageait Bangkok malgré tous ses petits inconvénients– à redécouvrir ICI et LA.

Pour ce qui est de Manille, on atterrit dans un sacré foutoir tant la construction de la ville est anarchique au possible car pas de vrai centre-ville et hyper pollué. Une capitale gigantesque où il est difficile de circuler et où l’on ne se sent pas en sécurité. Je ne sais pas si c’est à cause du fait que Manille ait une mauvaise réputation à l’international – trafic de drogue, criminalité, vol… - mais sincèrement, je ne sortais pas le soir me balader dans le quartier de Pasay ou à Malate.





C’est donc dans le quartier de Makatiquartier des touristes où l’on conseille de séjourner pour se sentir le plus en sécurité – que j’ai décidé de réserver ma chambre à  l’hôtel ZEN Home Gramercy Residences histoire de finir le voyage sur une bonne note : un très bel hôtel au standing élevé dont j’ai payé 3770 PHP (60,00 € environ) pour 2 nuits. Je dois vous l’avouer, c’est surtout pour la piscine à débordement que je l’ai choisi ;-).




Pour ce qui est de Makati, ce quartier résume bien ce qu’est Manille : un quartier où les buildings immenses et les maisons de fortune se côtoient. Certains coins m’ont même fait penser à ce que l’on peut voir en Amérique du Sud : une architecture typique de là-bas qui rappelle la présence espagnole sur plusieurs siècles sur le territoire.

Même si Manille est doté de quelques lignes de métro, je me suis déplacée uniquement avec Grab, une application comme Uber qui permet de commander son taxi et de régler le chauffeur en liquide à la fin de la course. Je vous la conseille fortement tant les prix sont bas.


Dès mes valises posées à l’hôtel, j’ai commencé à visiter la ville en me rendant dans le centre historique : Intramuros. Entouré de remparts, ce quartier est un peu la vitrine de Manille






Crée il y a près de 500 ans à l’époque de la colonisation espagnole, on y trouve essentiellement des églises, de beaux bâtiments, de jolies maisons et le Fort Santiago que j’ai beaucoup aimé visiter malgré le monde présent.




Un quartier très tranquille où d’ailleurs les véhicules à moteur n’ont pas droit de cité afin de ne pas détériorer l’endroit déjà touchée par les bombardements qui ont eu lieu lors de la Seconde Guerre Mondiale.

J’ai beaucoup aimé me promener dans cette « vieille ville » surtout que je suis arrivée lors du Vendredi Saint. J’ai donc pu assister à de nombreuses processions où la foule était au rendez-vous. Majoritairement de confession catholique, j’ai constaté que les Philippins étaient très croyants : beaucoup d’églises, chaque chauffeur de taxi avait une croix ou une vierge représentée…. J’ai relevé un nombre incalculable de fois où le chemin de croix du Christ fut représenté ce jour-là.







Une visite que j’ai beaucoup apprécié et que je vous l’avouerai était vachement dépaysante et enrichissante.

Direction le Parc Rizal pour finir cet après-midi sous le signe de la culture ! Un grand parc d’une 60aine d’hectares qui comprend des jardins, des étangs…parsemés de monuments historiques dont la représentation gigantesque de José Rizal, héros national qui a été exécuté à cet endroit par les autorités espagnoles.







Le lendemain, matinée assez calme où j’en profite pour me reposer un peu et recharger les batteries avant de m’aventurer dans les centres commerciaux pour faire réparer mon smartphone. Je l’avais déposé à Coron mais malheureusement il n’a pas pu être réparé car le réparateur n’avait pas la pièce. Direction Greenbelt à Makati qui regroupe de nombreux centres commerciaux. Un endroit gigantesque où l’on s’y perd facilement.

Après m’avoir baladé de stands en stands, on m’envoie dans une boutique style Darty appelée Ambassador pour y déposer mon téléphone. J’explique qu’il faut qu’il soit réparé aujourd’hui car je prenais l’avion le lendemain.



Trois heures plus tard, je récupère enfin mon smartphone ! J’ai pu notamment récupérer toutes mes photos ! Cependant, il y a quelques dysfonctionnements concernant l’appareil photo qui fonctionnait une fois sur 2. A mon retour, c’est changement de smartphone direct !

Passer 2-3 jours à Manille est largement suffisant tant la ville ne présente pas trop d’intérêt hormis le quartier d’Intramuros. De toute façon, c’est une ville qui sert plus de ville de transit avant de prendre un vol vers les îles.

En tout cas, ces deux semaines ont été magnifiques : les Philippins sont très accueillants, parlent tous anglais, ce pays aux multiples îles offrent des paysages à couper le souffle. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !

Seule petite ombre au tableau : la gastronomie. J’ai trouvé les plats locaux moins variés et moins riches en couleurs et en papilles comparés à la Thaïlande.

*Que valent les Suede Matte Lipstick de NYX Cosmetics ?


Quand NYX Cosmetics sort une nouveauté, elle voit les choses en grand : que ce soit un nouveau fond de teint, de nouveaux fards à paupières…on a droit à une palette de teintes incroyables et très variée. Et c’est le cas avec les nouveaux rouges à lèvres sortis récemment : les Suede Matte Lipstick.


Du côté des produits lèvres, j’ai rarement été déçue par NYX, si bien que quand j’ai reçu cette nouveauté le mois dernier, je n’avais qu’une hâte : les tester et vous en parler ici.

24 teintes disponibles allant du beige soft au kaki improbable en passant par le rose pétant, les Suede Matte Lipstick sont à associer aux Suede Matte Lip Liner associé. D’ailleurs, selon le pitch de la marque, ces nouveaux rouges à lèvres sont fortement inspirés de ces crayons à lèvres à la texture velours.



Commençons tout d’abord par le packaging : un tube noir orné d’un cœur rappelant la teinte du rouge à lèvres. On ne peut pas faire plus cute n’est-ce pas ? En tout cas, je craque complètement. Du mignon associé à du pratique, que demander de plus ?



La texture est fidèle au descriptif vanté par la marque : une matière velours au rendu mate poudré. A l’application, je pensais que j’allais avoir les lèvres qui allaient tirer et j’ai été surprise par la texture crémeuse du raisin qui glisse bien sur les lèvres, surtout concernant les teintes claires. Pour les plus foncées, elles accrochent juste un chouïa, inutile donc d’appliquer un baume à lèvres avant, sinon vous n’aurez pas le rendu mat escompté.

La tenue générale est plutôt bonne : en fin de repas, la matière s’estompe juste au centre des lèvres ; une petite retouche est donc nécessaire. Mais si vous cherchez une tenue à toute épreuve, mieux vaut miser sur des laques à lèvres comme les Lip Lingerie ou les Liquid Suede.




Pour avoir une tenue maximale, je vous conseille d’appliquer le crayon associé, en particulier pour les teintes plus franches ou plus foncées : on dessine le contour puis on remplit les lèvres avec le crayon avant d’appliquer le rouge à lèvres, soit au pinceau, soit directement au raisin.




Je n’ai pas constaté de déplacement de matière ou un effet de lèvres craquelées, ce qu’on peut rencontrer en général avec les rouges à lèvres mats. Cependant, au bout de quelques heures, particulièrement pour les teintes foncées, la matière a tendance à tirer un petit peu sur les lèvres, mais rien de très dérangeant. Petite astuce : j’applique au doigt un tout petit peu de baume à lèvres par-dessus, et pas au raisin pour ne pas perdre l’effet mat.




C’est vrai que lorsque j’ai reçu les 24 teintes je n’en revenais pas. D’ailleurs, j’ai eu du mal à distinguer les différentes teintes de beige tellement le rendu est subtil. Parmi toutes ces teintes, même si je les ai toutes swatchées avec le crayon associé.

J'aurais bien voulu vous montrer mes coups de cœur, mais j'ai perdu TOUTES les photos de swatches sur lèvres. Il y a parmi elles Spicy, un très beau rouge vif, Girl Bye, un marron violacée, Free Spirit, un beige rosé, ou encore Ace qui est un bleu grisé super audacieux.

Ici, je ne peux juste vous montrer que la superbe teinte Lolita que je porte ci-dessous et qui est ma teinte favorite de la collection : 



Encore une fois, NYX Cosmetics m’a séduite avec les Suede Matte Lipstick. Des rouges à lèvres mats au rapport qualité/prix plus que correct. 

Si vous aimez les rouges à lèvres mats, craquez sans hésiter !

Suede Matte Lipstick – NYX Cosmetics – 8,90 € l’unité.
En vente dans les boutiques NYX ou sur l’e-shop de la marque.

Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération