parfum

Séville à l’Aube de L’Artisan Parfumeur : coup de foudre sous le soleil andalou

dimanche 23 août 2015 Sam Poupou 3 Comments

Depuis toute petite, il y a une fragrance que j’aime par-dessus tout et qui a le don de me faire remémorer de beaux souvenirs d’enfance : la fleur d’oranger. Et au niveau des parfums et des eaux de toilette, je l’aime beaucoup quand elle se révèle fraîche et légère.



L'été est donc la saison idéale pour profiter pleinement de Séville à L’Aube de L’Artisan Parfumeur. Acheté en vente privée l’hiver dernier, je l’ai testé sur peau mais ne pouvais l’apprécier à sa juste valeur à ce moment-là de l’année car pour moi, Séville à L’Aube représente LE parfum estival par excellence.



En tout cas, en le découvrant, j’ai tout d’abord été charmée par son histoire : réalisée par Bertrand Duchaufourà l’origine notamment de Traversée du Bosphore, l’un de mes parfums favorisSéville à L’Aube représente la brève histoire d’amour vécue par Denyse Beaulieu du blog Graine de Musc avec un bel hidalgo andalous pour toile de fond la fraîcheur de l’aube sévillane. Un beau coup de foudre entre la fleur d’oranger et le soleil andalous.



Notes de tête : Aldéhyde C11, lavande, notes épicées, notes vertes
Notes de cœur : fleur d’oranger, jasmin, cire d’abeille
Notes de fond : lavande, benjoin, oliban

Même si les flacons de L’Artisan Parfumeur se ressemblent presque tous, je les trouve absolument magnifiques. Pour Séville à L’Aube, c’est une belle bouteille gorgée de soleil revêtue d’une étiquette jaune et renfermant un jus à la fois frais et sensuel.



Dès les premières pulvérisations, on a affaire un beau coup de foudre sous fond de notes fraîches et troublantes : d’un côté, des notes végétales et zestées qui jaillissent de toute part, de l’autre, des notes puissantes mais légèrement métalliques. Le soleil, à peine réveillé, va frapper en plein cœur la fleur d’oranger encore endormie.



Petit à petit, le soleil se lève et avec lui, s’accompagnent des accords solaires et sensuels dominés par la fleur d’oranger, star incontournable de ce jus. Embellie et adoucie par le jasmin et la cire d’abeille, cette dernière laisse exalter sa sensualité pour charmer l’astre qui la fait briller de ses 1001 rayons espérant recevoir une caresse ou un baiser tant attendu. Une belle passion est en train de naître.



Le soleil se montre de plus en plus rayonnant offrant ainsi un beau ciel azur parsemé de quelques nuages. Mais petit à petit, la fleur d’oranger se drape petit à petit d’un beau voile mauve de lavande Luiseri, - fleur caractéristique du paysage de Séville utilisée pour concevoir des eaux de Cologne - encensé par un sillage composé de benjoin et d’oliban la rendant ainsi spirituelle presque sacrée. Sous fond de douce mélancolie, elle quitte de façon fugace la terre pour regagner les cieux, comme un adieu à son cher astre lumineux.

Séville à L’Aube de L’Artisan Parfumeur raconte une belle histoire d’amour, certes fugace basée sur un coup de foudre passionnel, mais très jolie et poétique. Elle nous présente une fleur d’oranger complètement magnifiée et accomplie qui, en plus d’amplifier son côté originel plein de fraîcheur, apporte à la fois beaucoup de sensualité et de sacralité. Un magnifique parfum à porter en été pour profiter pleinement de son histoire.

Séville à L’Aube de L’Artisan Parfumeur est disponible en eau de parfum dans tous les corners de la marque et dans ses deux boutiques parisiennes ainsi que dans son e-shop au prix de 110,00 € les 100 ml.
  

Vous aimerez aussi

3 commentaires:

  1. OMG...j'adore aussi la fleur d'oranger, ce parfum me plairait sûrement !

    RépondreSupprimer
  2. C'est tentant !!! vu que j'adore les parfums :)))

    RépondreSupprimer
  3. @Petite G : celui-ci est vraiment spécial et change vraiment de la fleur d'oranger classique.
    @Diet et Beauté : n'hésite pas à le sentir avant de l'acheter ;-)

    RépondreSupprimer