Paris/Londres en bus avec OUIBUS : mon expérience épique

Deux ans que le London Calling m'appelle à corps et à cris ! Trève de plaisanterie. Cela faisait 2 ans que je n'avais pas visité ma ville de cœur. Une attente qui me semblait interminable, surtout que j'aime la voir lorsqu'elle se pare de lumière pendant la période des fêtes. 

Comme d'habitude, je décide à ce moment-là de réserver mon petit billet aller/retour avec Eurostar. Sauf que cette fois-ci, comme je m'y suis prise un peu tard, j'ai loupé les bonnes opportunités...Et mettre plus de 150,00 € dans un billet de train aller/retour, no way ! Surtout que je compte voyager un max à petit prix et que je voulais faire quelques achats sur place.


Alors, je me suis reportée sur la solution de faire ce fameux aller/retour en bus en choisissant OUIBUS, compagnie de bus que je connais très bien car je me déplace quasiment avec elle pour mes trajets Paris/Lille et j'avais testé Paris/Bruxelles avec succès. Alors pourquoi pas Londres ? Surtout que mon aller/retour ne m'a coûté que 38,00 € pour environ 9h de trajet aller. Même si l'Eurostar est beaucoup plus rapide, j'ai misé sur le prix cette fois-ci.

Départ de la gare de Paris Bercy pour 13h, du moins c'est ce qu'il y avait sur le papier car généralement, on ne part jamais à l'heure avec OUIBUS : les retards peuvent aller de quelques minutes à 1h. Si vous avez des correspondances, ce facteur sera à prendre en compte, comme les arrivées tardives dues aux embouteillages, ce qui est fréquent en région parisienne en heure de pointe. 


Si vous choisissez cette solution, partez donc dans l'optique de prendre votre temps, surtout qu'à bord des OUIBUS tout est fait pour que le voyage se passe bien : des places numérotées données 1h avant  le départ sur l'application - que je vous recommande de télécharger, cela évite d'imprimer son billet papier qu'on risque de perdre - des sièges inclinables et confortables équipés d'un repose-pieds, des toilettes, et surtout le WIFI à bord et des prises électriques  et ports USB vachement utiles pour des longs trajets.

Petite (mauvaise) surprise que j'ai apprise 24h avant le départ par mail : une portion du trajet ne se fera pas en Shuttle (= le fameux Tunnel sous la Manche), mais en ferry. Ce qui veut dire, une arrivée plus tardive que l'heure prévue à la station de Victoria à Londres - 1h30 vs 45 minutes pour la traversée de la Manche - et lorsqu'on a le mal de mer, cela peut être très désagréable. Je me souviens encore de mon dernier ferry Calais/Londres #maladecommejamais :-(.


En arrivant à Calais avant d'embarquer dans le ferry, passage en douane obligatoire : pour cela, nous sortons du bus et nous présentons tout d'abord à la douane française, puis à la douane britannique muni de sa carte d'identité ou de son passeport. Pour l'instant, pas de visa à l'horizon même si le Brexit a été voté.

Après les contrôles douaniers, nous embarquons dans le ferry. Nous sortons du bus et là commencent les 1h30 de traversée les plus longues de ma vie. C'est simple : j'ai passé la grande partie du temps allongée sur une banquette armée de ma doudoune pour me tenir car je me les gelais prise de nausées et de maux de tête de malade après avoir ingurgité un chocolat chaud pour me réchauffer.


Arrivés à Douvres, place à 2h de bus afin d'arriver à bon port à la station de bus de Victoria avec 40 minutes de retard, point de retour vachement pratique pour prendre notamment le métro car la gare se trouve à 5 minutes à pied.


Pour ce qui est du retour, même si cela a bien commencé, il s'est avéré épique grâce à Dame Nature. Départ à 10h tapantes heure britannique de la station de bus de Victoria - bus qui n'était pas annoncé sur les écrans, alors j'ai demandé à l'agent d'accueil qui m'a indiqué le quai - nous prenons la route pour Folkerstone afin d'embarquer dans le Shuttle, accueillis par la neige.


Cette fois-ci, nous commençons par nous faire contrôler par la douane britannique. Avant de remonter dans le bus pour passer au contrôle côté français, petite pause au duty free et au restaurant pour faire quelques provisions car le trajet long, très long...Finalement le contrôle de la douane française s'est fait dans le bus : on nous a pris nos papiers puis rendus quelques minutes plus tard. 


L'heure d'embarquement a enfin sonné ! De mémoire, il était 13h lorsque le bus s'est placé dans son compartiment. Quelques minutes plus tard, une annonce nous prévient que le Shuttle ne peut pas démarrer à cause d'une panne électrique due à la neige. J'en profite donc pour m'assoupir. Arrivée à Calais, je me réveille enfin. 

Et là, c'est le drame !!! 

Je découvre avec effroi l'heure d'arrivée à Paris Bercy : 00h20 au lieu de 20h20 !  Sachant qu'en plus un arrêt était théoriquement prévu à Lille vers 17h...


Le chauffeur nous informe donc que due à la neige qui est bien tombée dans le Pas-de-Calais et qui s'est avérée être bien tenace, les axes principaux sont saturés. Du coup, ce dernier décide de changer son itinéraire et de passer par les départementales et nationales. 

Même si le chauffeur a roulé avec maîtrise et prudence, il y a plus d'une fois où je n'ai pas eu peur que le bus dérape et finisse dans le fossé...A ce propos, nous découvrons lors du trajet en plus de la neige qui n'en finissait plus de tomber, quelques voitures qui ont finis leur course sur le bas côté de la route.

3h plus tard, nous arrivons enfin à Lille un peu avant 19h. Un arrêt de 20 minutes qui permet à quelques passagers de quitter le bus et à d'autres d'embarquer.

En route pour Paris pour un trajet de moins de 3h avec un changement de chauffeur. Nous arrivons enfin à Paris Bercy à 22h20 au lieu des 00h20 annoncés à Calais. Et c'est épuisée par ces 11h de trajet, pauses comprises, que je décide de commander un Uber pour rentrer chez moi.

Je me souviendrai longtemps de ce trajet Paris/Londres. Pour une première fois, je ne m'attendais pas à vivre autant de péripéties qui ont fait de trajet quelque-chose d'épique.

Je réitérerai cette expérience sans problème avec OUIBUS car le prix en valait la peine, mais au printemps ou en été pour éviter d'être piégée par Dame Nature.



*Faire peau neuve avec le peeling multi-actions rénovateur de peau Glyco-A d’Isispharma

Quand il s’agit de lutter contre les imperfections, surtout contre les taches pigmentaires, je suis toujours partante pour tester les dernières innovations. Et c’est dans cette quête d’avoir une peau « parfaite » que grâce à Hivency, j’ai reçu un peu avant les fêtes Glyco –A, le peeling multi-actions rénovateur de peau des laboratoires Isispharma, marque française distribuée en pharmacie et parapharmacie spécialisée dans la distribution de produits dermo-cosmétiques.



Les peelings cosmétiques sont recommandés pour stimuler le renouvellement cellulaire lorsque l’éclat et l’uniformité de la peau sont altérés par les signes de l’âge ou les troubles cutanés. Ils permettent d’atténuer les dégâts liés au soleil, les taches pigmentaires, les lésions d’acné, les rides et ridules.

C’est dans cette optique que Glyco-A  s’inscrit : un peeling cosmétique qui aide la peau à se régénérer en favorisant l’élimination des couches superficielles de l’épiderme afin de contribuer au renouvellement cellulaire de la peau. Formulé à base de 12% d’acide glycolique, il permet d’apporter de l’éclat à la peau en luttant ainsi contre l’hyperpigmentation de la peau, l’acné et le vieillissement cutané en réduisant les taches pigmentaires, les cicatrices et les rides et ridules, mais également en aidant à réguler la production de sébum.



Testé sous contrôle dermatologique et formulé sans phenoxyéthanol, Glyco-A  nécessite des précautions particulières : le produit est à appliquer le soir hors période estivale sur une peau propre et sèche uniquement 2 à 3 fois par semaine pendant un mois. Durant toute l’utilisation du peeling, il est plus que recommandé d’utiliser une protection solaire car le produit rend la peau photosensible aux rayons U.V. De plus, Glyco-A  ne convient pas aux peaux sensibles.



Le packaging est simple : un tube blanc aux allures épurées qui comprend en tout 30ml de crème.

Même si le protocole a l'air un peu lourd, je m’y suis tenue et l’ai utilisé durant un mois à raison de 2 applications par semaine, car en hiver, ma peau est plus sensible. Ce qui m’a surpris, c’est la texture du produit : légère et agréable à appliquer, elle est vite absorbée par la peau sans laisser de film gras collant et aucune odeur à l’horizon. Par contre, lors des premières utilisations, j’ai eu un peu peur de ressentir des picotements ou un échauffement de la peau. Me concernant je n'ai pas eu ces désagréments dès les premières utilisations : aucune réaction cutanée de malade comme des rougeurs ou des plaques, ouf !



Et les résultats ? Ai-je réussi à faire peau neuve en un mois d’utilisation ? 


Bon…je vous avouerai qu’il n’y a pas eu de gros miracle, notamment sur mes boutons qui sont encore présents. Mais j’ai constaté que certaines petites taches étaient atténuées et que ma peau était plus lumineuse. Honnêtement, je pense que des résultats flagrants en un mois d’utilisation seraient trop présomptueux. Là, je fais une pause de un mois et vais utiliser à nouveau la crème, mais 3 fois par semaine cette fois-ci.



Le peeling multi-actions rénovateur de peau Glyco –A  d’Isispharma a eu des effets positifs mais pas flagrants sur ma peau. A voir sur une utilisation plus longue si la magie opère à 100%. 
En tout cas j’y crois car le produit reste une bonne crème complémentaire à ma routine de soins actuelle.

Glyco –A - Isispharma – 20,00 € environ les 30 ml.

Disponible en pharmacie et parapharmacie distribuant la marque.


Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération


Poison Metal : l’ensorcelant Rouge Dior Liquid

Bizarrement ces derniers temps, je vous parle davantage rouge à lèvres que fards à paupières ou palettes. Faut dire que depuis un an je ne me maquille plus autant qu’avant. Cela me fait penser qu’il faut que je traite de ce sujet prochainement ;-)


Dernièrement, m’aventurant chez Nocibé pour découvrir les dernières nouveautés en matière de maquillage, je me suis dirigée vers le corner Dior attirée par de nouveaux rouges à lèvres liquide : les RougeDior Liquid.

Forte du gros succès estival des Addict Lip Tattooproduits qui m’ont laissées pantoise – pour cet automne/hiver, la maison Dior lance donc des rouges à lèvres liquide dans 24 teintes pour 3 rendus différents : satin, mat, et métal, sous une matière qui allie intensité de la couleur, couvrance et longue tenue sans faire l’impasse sur le confort et la finesse.



Parmi les 24 teintes présentes, j’avais beaucoup de mal à faire mon choix. Mais comme je cherchais une teinte métallisée et foncée pour la saison, c’est sur la teinte 979 - Poison Metal que j’ai littéralement craqué. Un très beau lie-de-vin aux reflets violine. D’ailleurs, et chose que j’ai apprise après mon achat, c’est celui que porte Nathalie Portman dans la campagne de pub que l’on peut voir partout.




Inutile de vous dire que le packaging est digne de la maison Dior : un long tube fin, noir et laqué aux finitions métallisés dont on peut voir en transparence la teinte du rouge à lèvres liquide. L’embout mousse pour appliquer la matière est quant à lui classique : de forme arrondie, il permet d’appliquer la matière sur les lèvres avec précision. De plus il y présente en son centre une sorte de réservoir qui permet de prendre la bonne quantité de matière.



Pour ce qui est de la texture, elle n’est ni trop liquide, ni trop épaisse. Super agréable à appliquer, la matière recouvre de façon uniforme les lèvres sans nécessité de superposer des couches infinies. Par contre, j’ai remarqué que Poison Metal marquait les petites peaux sèches. Je pense que par déduction cela doit être valable pour toutes les teintes métallisées. Pour cela, il suffit d’appliquer un baume à lèvres avant ;-).



Pour un rouge à lèvres liquide métallisé, j’ai été bluffé par sa pigmentation de folie et par son côté métallisé dénué de paillettes. La matière est très confortable sur les lèvres et la tenue est de l’ordre de plusieurs heures sans que la matière ne migre dans les plis toutefois. J’ai juste dénoté comme d’habitude une petite baisse de régime en fin de déjeuner, mais rien de grave.

Comme vous l’auriez sûrement compris, Poison Metal m’a envoûtée. En plus d’être joli à regarder, il est très performant. J’ai d’ailleurs très envie de tester un ou 2 mats et quelques satinés pour voir si ces Rouge Dior Liquid sont fiables quels que soient les finis.


Sur l’e-shop de la marque ou en parfumerie ou corner de Grands Magasins.

Le fond de teint Total Control Drop de NYX Cosmetics : un teint d’enfer pour pas cher !

Pour ce qui est des fonds de teint je reste très fidèle à quelques-uns et je n’aime pas trop en tester des nouveaux, sauf s’ils valent vraiment le coup. Depuis sa sortie, je suis fidèle au fond de teint All Day Luminous de NARS, si bien que je l’ai en deux teintes : Barcelona pour l’hiver et Tahoe pour l’été.



Pour mes vacances en Andalousie, j’ai embarqué avec moi Barcelona car je savais que j’allais juste m’en servir pour les premiers jours. Malheureusement, pour une raison paranormale inexpliquée, le flacon s’est déversé dans ma trousse…Il me fallait donc m’en trouver un d’urgence sur place et pour pas très cher. Et fort heureusement, mon auberge de jeunesse à Séville était située à deux pas d’une rue commerçante – pas très bon pour le shopping j’en conviens, mais pour des cas d’urgence comme celui-là, rien de tel.

Mais lequel choisir ???

J’ai jeté donc mon dévolu au magasin NYX en me dirigeant vers leur tout dernier fond de teint : le Total Control Drop, un fond de teint dont j’ai entendu beaucoup de bien et qui ne coûtait pas une blinde.



Goûtez au plaisir d’un fond de teint vous offrant le degré de couvrance idéal, allant du transparent au total, avec le nouveau Total Control Drop Foundation ! Prélevez la dose précise de fond de teint mat velouté qu’il vous faut grâce au compte-gouttes inclus. Il vous suffit d’adapter le nombre de gouttes que vous faites tomber pour créer le look qui vous fait envie aujourd'hui.

Petit casse-tête lors de l’achat : déterminer la bonne teinte. Et heureusement que l’une des conseillères de la marque était là car parmi les 24 teintes disponibles, difficile de faire le bon choix. C’est la teinte Golden/Doré qui est la plus proche de ma carnation de début de vacances. Et si jamais j’ai besoin de le foncer un peu, j’ai pris en complément le Pro Foundation Mixersje vous en parlerai plus tard ;-)



Chose surprenante en le découvrant : la taille du flacon ! Seulement 13ml de produit dedans ! Moi qui étais habituée à des flacons de 30ml, ça m’a fait bizarre. En tout cas, l’un des avantages de sa petite taille est qu’on peut le prendre partout sans problème, surtout quand on voyage avec un bagage cabine où les contenants liquides sont limités. De plus, comme le produit est fortement dosé, pas besoin d’un plus gros contenant.



Par contre, je ne suis pas très fan du conditionnement en verre : pour une fille qui a 2 mains gauches comme moi, c’est un calvaire…Quant au système goutte-à-goutte par pipette – vous savez que les pipettes et moi, ça fait deux – j’ai eu du mal à m’y faire les premières fois, surtout que le fond de teint est hyper liquide. Mais je reconnais que ce système dose très bien le produit.



Pour l’application, ne traînez pas trop, surtout si vous utilisez un Beauty Blender car la texture est très liquide et est vite absorbé. Les premières fois, j’ai même réussi à me tacher tellement les gouttes étaient volatiles. Du coup, j’applique la matière sur mon pinceau et le tour est joué !

Qui dit système goutte-à-goutte dit couvrance modulable. Comme j’ai quelques imperfections à camoufler, j’ai besoin de 3-4 gouttes pour une couvrance totale et sans effet plâtre. La matière se fait oublier et est presque imperceptible sur la peau.



Le rendu est à quant à lui entre le mat et le satiné et légèrement poudré sur la peau. Il reflète légèrement la lumière mais sans être glowy. Une impression étrange, comme si la peau a été photoshoppé par son action. Un résultat naturel qui  ne marque pas trop les zones de sécheresse, ce qui est un très bon point. J’ai juste besoin de poudrer la zone T pour éviter de briller en fin de journée.



La tenue est plus que correcte : il tient bien du matin au soir, ne fait pas trop briller la zone T et ne s’oxyde pas à l’air.

Même si le conditionnement m’a donné un peu de fil à retorde au départ, je suis 100% conquise par le fond de teint Total Control Drop de NYX Cosmetics par sa couvrance modulable, mais surtout par son résultat teint photoshoppé à un prix plus qu’abordable. D’ailleurs, on dit de lui qu’il serait le dupe quasi-parfait du fond de teint Maestro d’Armani.

Total Control Drop – NYXCosmetics : 15,90 € les 13ml.

En vente dans toutes les boutiques NYX Cosmetics et sur l’e-shop de la marque.

*Pasta et pizza sans gluten chez Little Nonna

Quand la « bonne bouffe » m’appelle, je ne peux pas résister ! Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’aime découvrir de nouvelles adresses food et que j’insère volontiers des photos de mes plats entre deux photos voyage ou beauté.



Dernièrement, j’ai pu découvrir une très chouette adresse près des Champs Elysées non loin de la station de métro Ternes. Un restaurant italien appelé Little Nonna qui a la particularité de proposer notamment des pizzas et des pâtes sans gluten.


Little Nonna est un bel hommage que rend Marco, créateur du restaurant, à sa grand-mère (nonna = grand-mère en italien) : cette dernière lui a transmis l’amour de la bonne cuisine italienne faite maison. A travers elle, Marco a élaboré de bonnes recettes, simples mais délicieuses, à base d’ingrédients sains estampillés bio venant tout droit d’Italie. Par exemple, la farine servant à faire la pâte à pizzas sans gluten est un mélange de plusieurs céréales venant tout droit d’Italie : maïs, riz complet, riz demi-complet et sarrasin.


Lors de l’inauguration du restaurant, nous avons eu droit à goûter quasiment l’ensemble de la carte proposée sous forme de buffet. Il y avait l’embarras du choix.



J’ai été agréablement surprise lors de la dégustation des pizzas sans gluten : la pâte fine comme en Italie, est délicieuse, moelleuse et très digeste, tout comme la focaccia sans gluten qui elle aussi, est faite par le boulanger du restaurant. Concernant la carte, j’ai eu un gros coup de cœur pour le cœur de burrata et caviar d’aubergines ainsi que pour le saumon bio et pommes grenailles.



A la dégustation de tous ces plats, on sent au palet que les ingrédients sont frais et riches en goût : mes papilles se sont bien régalées et en redemandaient !

Malheureusement, comme j’étais attendue ailleurs, je n’ai pas pu goûter les desserts : du tiramisu, de la panna cotta sans gluten ou encore de la pizza ciocolato sans huile de palme. Ce n’est pas grave, cela me fera une raison de plus pour y retourner ;-)



J’ai également beaucoup aimé le cadre : chaleureux, décontracté. Un endroit où l’on se sent bien comme à la maison. Pour tout cela, je ne peux donc que vous recommander de vous y rendre d’urgence !

Little Nonna
12 Avenue Niel
75017 Paris France

Métro ligne 2 : station Ternes
Tel : 
01 46 22 68 17
http://littlenonnaparis.com
Ouvert tous les jours : de 12h00 à 15h00 et de 19h00 à 23h00



Prestation offerte par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Du charbon noir pour des dents blanches

Depuis toujours, je souffre de sensibilité dentaire et gingivale, si bien que j’ai très vite dit adieu aux dentifrices et autres kits blanchissants trop abrasifs pour moi pour arborer un sourire ultra bright. Pas très évident tout cela lorsque l’éclat des dents est l’une de mes premières préoccupations, surtout quand on est accro au thé et autres breuvages qui ont le malheur de colorer un peu les dents…



Depuis quelques temps, on entend parler de plus en plus des vertus du charbon noir en cosmétique, et plus récemment pour recouvrer des dents « blanches ». En Thaïlande, j’avais fait la découverte de brosses à dents et de dentifrice pour pouvoir soigner son sourire, mais je ne me suis pas lancée dans l’aventure car peur que cela me sensibilise encore plus les dents et les gencives. Cette tendance commence à arriver en Europe car la semaine dernière à Londres, j'ai pu voir quelques dentifrices et brosses à dents à base de charbon noir.

Je me suis réellement lancée cet automne grâce à Natura Siberica et Curaprox qui ont eu la gentillesse de me faire parvenir toute une panoplie spécial sourire.

Appelée *Nuit Polaire, le dentifrice Natura Siberica a été formulée spécialement pour limiter la formation des taches et permettre ainsi de retrouver des dents plus blanches tout en protégeant la barrière bucco-dentaire grâce aux actifs suivants :

- Du charbon actif  pour donner de l’éclat. De plus il permet de lutter contre la mauvaise haleine et de soigner les petits bobos buccaux (aphtes, gencives gonflées…).
- Des sels marins qui aident à purifier et à lutter contre le développement des bactéries tout en renforçant l’émail des dents.
- Des herbes sauvages de Sibérie pour apporter une fraîcheur longue durée.


Comme pour tous les produits Natura Siberica, les packagings sont beaux et très travaillés. Et Nuit Polaire ne pas exception à la règle. En utilisant pour la 1ère fois ce dentifrice à pâte noire, je vous avouerai que j’ai été surprise car la pâte est bien bien noire. Mais la texture est semblable à celle d’un dentifrice classique : une pâte plutôt épaisse qui est agréable à utiliser.

Attention tout de même : le dentifrice mousse très peu au contact de l’eau lors du brossage. Cela peut être déconcertant dès les 1ères utilisations, mais on s’y habitue vite. Après les 3 minutes réglementaires, on rince et le tour est joué. Les dents sont comme polis et ont une sensation de fraîcheur, mais qui reste moindre comparé à un dentifrice mentholé.

Lors du rinçage, j’avais peur que les poils de ma brosse à dents et mon évier se noircissent. Il n’en est rien : la matière s’élimine bien sous l’eau et un coup d’éponge sur l’évier suffit pour enlever toute trace de résidus noirâtres.



J’ai couplé l’utilisation de Nuit Polaire à la *brosse à dents Black is White de Curaprox, une marque Suisse spécialisée dans l’hygiène bucco-dentaire. Les poils sont doux et très denses grâce à leurs 5100 filaments Curen®.



Même si je préfère de loin me brosser avec une brosse à dents électrique, je trouve que la prise en main de cette brosse à dents est agréable. La tête ni trop grande ni trop petite s’adapte bien en se faufilant efficacement dans les recoins pour un brossage en douceur.

En complément de la brosse à dents, j’ai utilisé de temps à autre dans la journée les *chewing gum Black is White, un chewing gum 100% naturel et végétalien composé de :

- Du charbon actif
- De l’hydroxyapatite pour renforcer l’émail
- Du glucose oxydase qui respecte la flore buccale grâce à son effet antibactérien tout en couvrant les dents d’un film de protection pour les reminéraliser et prévenir les micro lésions.




Je vous avouerai que je n’ai pas eu de coup de cœur pour ces chewing gum car je n’ai pas aimé leur goût menthe/citron. Personnellement, même s’ils sont faciles à mâcher et que le goût dure, je trouve qu’ils ne sont pas indispensables pour assurer un effet blanchissant, mais plutôt pour assurer une bonne hygiène bucco-dentaire, comme un chewing gum classique.

Après 2 mois d’utilisation, cette routine spécial charbon noir me convient bien. Mes dents sont plus douces comme polies par le charbon et mes dents un petit peu plus éclatantes sans avoir d’effet ultra bright tant attendu. Quant aux bobos buccaux, j’ai constaté que je n’avais plus de saignements ou de gonflements de gencives.

Natura Siberica - Nuit Polaire : 4,95 € le tube de 100 ml
Disponible chez Monoprix et en grandes surfaces


Disponible sur l’e-shop de la marque


Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Liquid Chrome Highlighter Drops de Barry M

Après les enlumineurs poudres et les versions crèmes, on va s’attaquer aujourd’hui aux highlighters liquides. Faut dire qu’en ce moment, ils sont plutôt à la mode.



Il y a plusieurs semaines, j’ai reçu mon amie de Londres pour le weekend : cette dernière m’a demandé ce qui me ferait plaisir au niveau cosmétique et…je vous avouerais qu’elle m’a posée une grosse colle !!! Je n’avais aucun produit en tête pour une fois !



Alors, pour trouver un peu d’inspiration, j’ai surfé un peu sur le site de Superdrug et j’étais curieuse de pouvoir tester quelques petites choses dont des enlumineurs liquides. Je suis donc tombée sur les Liquid Chrome Highlighter Drops de la marque Barry M et une palette de la marque que je compte vous présenter plus tard. Parmi les 5 teintes disponibles, j’ai jeté mon dévolu sur :

At First Light : rose doré aux reflets bronze
Precious Pearl : blanc aux reflets rose pâle



Le packaging est simple mais efficace : un joli flacon en plastique doté d’une pipette pour délivrer la matière liquide goutte à goutte. Simple par les matériaux qui la composent mais efficace car le flacon  laisse bien transparaître les enlumineurs aux jolis reflets holographiques et que la pipette délivre la matière de façon équilibrée, ni trop, ni pas assez.


Au sujet de la texture, ils sont très liquides. Du coup, je dépose quelques gouttes sur le dos de la main pour ensuite appliquer la matière au doigt sur le visage (arc de Cupidon, arête du nez, haut des pommettes) car au pinceau synthétique, j’ai remarqué que la matière avait du mal à accrocher.


La pigmentation est pile poil ce qu’il faut pour ce genre de produit : ni trop forte, ni pas assez forte. Le résultat est quant à lui très lumineux sans ressembler à une boule à facettes et reflète bien à la lumière grâce aux nacres contenues dans l’enlumineur.

La tenue est très bonne : la matière n’a pas bougé et j’ai toujours cette jolie touche de glow sur les points stratégiques du visage en fin de journée.



Si vous souhaitez apporter une touche de glowy à votre teint, vous pouvez mélanger quelques gouttes à votre fond de teint, pas plus de 2-3 gouttes pour garantir un résultat naturel. J’ai essayé cette méthode avec la teinte At First Light et je peux vous dire que cela fonctionne à merveille.



Dans l’ensemble, j’ai été très satisfaite par les Liquid Chrome de Barry M. de jolis highlighters liquides à petit prix. La palette de teintes est pour le moment suffisante mais j’espère que la marque en sortira d’autres tout de même. De retour de Londres depuis hier, j'ai pu me prendre une nouvelle teinte ;-)

Liquid Chrome Highlighter Drops – Barry M : 9,00€

Disponible sur FeelUnique.