Voyage aux Philippines – Palawan : El Nido


Si vous comptez vous rendre à Palawan, El Nido est une étape incontournable si vous recherchez un endroit qui bouge rempli d’activités. Un village qui s’est développé à la vitesse de la lumière et qui est devenu donc hautement touristique.


Même si l’endroit est bondé de touristes, il vaut sacrément le détour d’y passer quelques jours, ne serait-ce que pour les paysages qui l’offrent : les pics de calcaire déchiquetés qui pointent vers le ciel dessinent le paysage de cette baie lui donnant des allures paradisiaques que l’on en prend plein les yeux !


De Port Barton, nous avons eu la chance avec mon groupe de potes d’avoir loué un van privé. Et je peux vous dire que ce trajet s’est hyper bien passé car nous avions eu beaucoup de place – comparé à mon trajet Puerto Princesa/Port Barton qui n’a pas été de tout repos – 8 personnes pour un van pouvant accueillir 12 places, et un chauffeur qui n’a pas joué les Vin Diesel sur la route, ça change !
Pour info, le village est doté d’un petit aéroport. Si vous êtes à Puerto Princesa et que vous voulez gagner du temps, vous pouvez réserver un vol avec la compagnie AirSwift. Par contre, cette option est assez onéreuse.


Arrivée à la station de bus, direction mon lieu d’hébergement : le Spin Designer, une auberge de jeunesse au rapport qualité/prix au top ! J’y ai passé 3 nuits pour 3077 PHP (50,00 € environ) et c’était top de chez top : une déco sympa et très moderne, un dortoir pour femmes de 4 lits hyper grand, des casiers très larges, des lits plus grands que la moyenne, des sanitaires modernes et très propres, mais surtout, un petit déjeuner de folie ! Sous forme de buffet, on a l’embarras du choix : des céréales, du café, des jus, des fruits frais, mais surtout des pancakes géantes et des omelettes à tomber ! Un endroit qui est d’ailleurs très souvent complet. Petit bémol : la connexion WIFI qui est médiocre, mais cela est un problème général qui s’étend à tout El Nido.
Comme pour Port Barton, l’attraction phare de El Nido est le Island Hopping : des tours en bangka à la journée qui proposent de visiter quelques sites phares, taxes comprises :

Tour A – 1400 PHP : Big et Small lagoons, Secret lagoon, Shimizu beach and 7 commandos beach.
Tour B – 1500 PHP : Entalula island, Pynagbuyutan island, Snake island et les grottes de Cudugnon et Cathedral.
Tour C – 1600 PHP : Hidden beach, helicopter island, Secret beach, Matinloc shrine et Star beach.
Tour D – 1400 PHP : Bukal island, Ipil beach, Nat-Nat beach, Cadlao lagoon et Paradise beach.



Si vous le pouvez, je vous conseille de louer une bangka privée si vous êtes en groupe : le prix sera moindre par personne et vous pouvez personnaliser votre tour. Pour notre part, on a choisi de faire le tour A en bangka privé afin de vous éviter d’être dans un bateau surchargé et d’être aux mêmes lieux au même moment que la majorité des touristes. Sinon, vous trouverez pléthore d’agences en ville ou encore, vous pouvez passer par votre hébergement pour booker.


Une super expérience où j’en ai pris plein les yeux, encore une fois. Et je confirme la réputation d’El Nido d’île paradisiaque : des eaux limpides bleu lagon, des falaises à couper la souffle, des plages de sable fin…C’est indescriptible ce que j’ai pu voir durant cette journée de dingue !

photo prise avant le drame :-(

Et j’en ai même fait tomber mon Samsung S6 Edge dans l’eau en voulant remettre mon téléphone dans mon sac étanche – que je vous conseille d’emmener car les bangka sont vite inondées - après une séance photo L…Dans ma chute par-dessus le bateau, je l’ai entraîné avec moi dans l’eau. Heureusement que j’avais mon autre téléphone pour pouvoir continuer d’immortaliser ce beau voyage. Une aventure qui n’a pas entachée mes aventures.

Pour le soir, vous trouverez un grand nombre de restaurants de cuisine locale, asiatique et occidentale. Par contre, sachez que sur El Nido, les prix sont un peu plus chers que sur le reste de Palawan. Pour ce qui est du cash, il y a quelques distributeurs en ville, mais ils sont vites en rupture vue le nombre de touristes.



Le lendemain, journée moins intense que la veille. Direction la plage de Las Cabañas pour l’après-midi. Une plage de sable fin très sympa et pas trop bondée, sauf à l’approche du coucher de soleil, et je comprends pourquoi : ce dernier est à couper le souffle ! Aussi beau mais différent de ce que j’ai vu en Thaïlande ! Une belle façon de conclure cette étape de mon voyage.

Les photos ci-dessous sont garanties sans retouches ni filtres, et prises avec mon Samsung Note 3 aka mon téléphone de secours :-) : 





En tout cas, je garderai un souvenir mémorable de El Nido  qui est digne d’un paradis sur Terre ! Une étape incontournable que je ne regrette absolument pas d’avoir fait malgré ma petite mésaventure.

Lever aux aurores pour prendre le ferry direction Coron !


*Kensington Amber de Penhaligon’s


Rien de tel que de découvrir Londres à pied et de s’imprégner de son atmosphère lorsqu’on la visite ! Voilà ce que nous propose la jolie marque de parfums de niche Penhaligon’s à travers sa nouvelle collection. Appelée Hidden London, elle nous fait découvrir la capitale britannique à travers 3 fragrances uniques aux odeurs singulières :


Belgravia Chypre
Marylebonne Wood
Kensigton Amber

Pour cet article, c’est la fragrance Kensington Amber qui est à l’honneur. Quartier des grands musées, temple du shopping avec High Street et Picadilly et des maisons victoriennes, Kensington abrite notamment le Palais de Kensington, le Victoria et Albert Museum et le magnifique parc de Hyde Park.

Notes de tête : cannelle
Notes de cœur : fève tonka
Notes de fond : vanille



Pour ce qui est du flacon,nous avons encore une fois le design propre à Penhaligon’s : un joli flacon orné d’un bouchon dont ce dernier est entouré d’un ruban couleur bordeaux. L’étiquette arbore quant à elle la façade des appartements victoriens caractéristiques du quartier.

Avec Kensington Amber, c’est une balade ronde et épicée qui s’offre à nous. Les notes de cannelle donnent un côté chaleureux et solaire, comme si notre promenade était baignée par le soleil – eh oui ! A Londres, il peut faire super beau ! Une énergie solaire et vibrante rythmée par une marche effrénée à travers les différents magasins lors d’une bonne session de shopping.



Cette impression de lumière prend des tournures enveloppantes à travers la fève tonka qui donne également des accents chics et racés, à l’image de ce quartier iconique où se côtoient le luxe et le raffinement.



Quant à la vanille en note de fond, elle apporte une petite touche ambrée à l’ensemble apportant ainsi plus de chaleur, comme un besoin de s’éloigner petit à petit pour rejoindre la verdure afin d’avoir plus de quiétude.

Lorsque je l'ai testé pour la 1ère fois, je pensais que j'allais le détester tant il était entêtant et prenant : je le trouvais trop épicé de prime abord. Mais son évolution s'adoucit et s'arrondit pour faire corps avec la peau.



Penhaligon’s a réussi à retranscrire avec justesse l’atmosphère du quartier de Kensington à travers Kensington Amber. Une fragrance chaude et enveloppante aux accents racés et enveloppants. Une promenade olfactive que je vous encourage de découvrir au plus vite car cette fragrance est proposée en édition limitée.

En vente en boutique et dans les corners de Grands Magasins.


Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Voyage aux Philippines - Palawan : Port Barton


4h de trajet en van digne d’un circuit de formule 1 sur route en mauvais état et entassé comme des sardines #rentabilité, me voici enfin arrivée à Port Barton pour 3 jours.

Coincée entre une forêt dense et la mer, Port Barton est un petit village de pêcheurs qui ne comporte qu’une rue principale où se côtoient restaurants et bungalows à louer, une école et bien évidemment une église et non loin de là un terrain de basket. Un petit havre de paix loin du tumulte de Puerto Princesa.

Avant d’avoir accès à ce petit coin de paradis, il faudra s’acquitter d’une taxe environnementale de 50 PHP (0,80 € environ). En échange, on nous remet une carte qu’il faudra présenter lors des fameux tours en bateau (ou Island Hopping).


Si vous débarquez à Port Barton, attendez-vous à être surpris par son calme qui dégage de la sérénité aux antipodes des villes à touristes comme El Nidoque vous découvrirez prochainement. Ici, l’électricité fonctionne entre 18h et 1h du matin, peu de connexion Internet et aucun distributeur de billets et aucun commerçant n’accepte la carte bleue, ce qui lui donne son charme singulier je trouve. Quant aux couchers, de soleil, ils sont juste à couper le souffle !



Pour ce qui est de l’hébergement, j’ai jeté mon dévolu sur l’Evergreen Bayview : des bungalows en hauteur qui surplombent le village dont la vue de là-haut est à couper le souffle. Le confort reste sommaire, surtout concernant la salle de bains, mais cela est suffisant pour 2 nuits, et puis le cadre est tellement joli ! Et puis, 2 nuits pour 1700 PHP (27,00 € environ), que demander de plus ?!



L’activité principale de Port Barton est les Island Hopping. D’ailleurs dans les autres villes ou villages de Palawan, vous allez en entendre beaucoup parler : ce sont des tours en bateau à la journée qui permet de visiter plusieurs spots. Pour Port Barton, on compte 4 tours dont le prix est fixé à 700 PHP chacun (environ 11,00 €) repas compris.

Tour A : Twin Reef, Wide Reef, Exotic Island, German Island
Tour B : Aquarium, Marine Sanctuary, Exotic Island, Paradise Island
Tour C : German Island, Exotic Island, Paradise Island
Tour D : Twin Reef, Fantastic Reef, Bigaho Falls

Avec un groupe de copains rencontrés sur le village - dont mes 2 potes de Puerto Princesa que j’ai retrouvé - nous avons décidé de réserver pour le lendemain le tour A.


Départ 9h du matin pour une journée de bateau avec les fameux spots pour pratiquer le snorkelling et profiter de la plage entrecoupé d’un bon repas de poissons frais préparés par le boatman. Nous étions 10 sur le bateau et notre groupe s'est lié d'amitié avec 3 espagnols, ce qui fait que nous étions 9 au final : 3 Français, une Belge, un Néerlandais et 3 Espagnols. Autant vous dire que j'ai bien pratiqué mon anglais et mon espagnol.



C’était la 1ère fois que je pratiquais le snorkeling. Et même si je pense être une bonne nageuse, je n’avais pas nagé avec un masque et un tuba. Je ne fus absolument pas déçue car j’ai découvert des fonds marins encore préservés, de jolis poissons colorées, mais surtout, une tortue de mer !!! Et je ne parle même pas des eaux translucides ou couleur turquoise des différents spots.



Côté restaurants, à mon arrivée, j’avais tellement une faim de loup que j’ai commandé des pancakes chez Besaga et je n’étais vraiment pas déçue car l’assiette était bien garnie. Et la taille des pancakes, OMG !!! Quant aux smoothies aux fruits, je vous conseille de les demander sans lait et sans sucre surtout, car en Asie, ils aiment rajouter du sucre ou du miel en quantité…



Quelle belle parenthèse ! Je peux d’ores et déjà vous dire que Port Barton a été mon petit coup de cœur de ce voyage. Même si je savais que d’autres belles choses m’attendaient, j’ai énormément apprécié ce petit havre de paix encore préservé. Je vous recommande vivement de vous y arrêter quelques jours histoire de vous reposer.

*Alien Flora Futura de Mugler


Accro au parfum Alien de Mugler depuis des années, j’ai découvert dernièrement sa nouvelle déclinaison. Appelée Alien Flora Futura, Mugler nous propose une déclinaison toute en légèreté, parfaite pour nous rafraîchir sous cet été caniculaire. Bien évidemment, avant de vous expliquer les raisons, je peux d’ores et déjà vous dire que j’ai eu un méga coup de cœur pour celui-ci.



Note de tête : Agrumes
Note de cœur : Fleur de cactus
Notes de fond : Ambre Blanc, Bois de Santal

Comme pour la version originale, cette nouvelle version est dotée d’un très joli flacon : tout de rose vêtu aux allures féminines et soignées, il a des allures de talisman précieux sculpté dans la pierre qui donne la vision d’une femme solaire, une divinité moderne qui porte un regard bienveillant sur le monde qui l’entoure.




Cette version estivale est à la fois douce et pétillante grâce aux notes d’agrumes, en particulier celles de la main de Bouddha, qui apportent une touche lumineuse dès les premières pulvérisations. « Un rayon de lumière et d’optimisme libérant le monde des ténèbres ».



Le cœur de la fragrance prend des notes florales à travers la fleur de cactus qui véhicule cette image de clair-obscur et qui contrebalance à merveille avec les notes de tête acidulées du départ, comme si le jus prenait des allures plus sombres qui nous plongent progressivement dans les ténèbres. Des notes qui apportent à la fois de la sensualité et de la modernité à l’ensemble.



Le parfum prend petit à petit des notes plus douces et crémeuses grâce à l’ambre blanc et au bois de santal. Des notes enveloppantes et lactées qui agissent comme une caresse sur la peau.

Alien Flora Futura de Mugler est une belle déclinaison estivale du parfum original : lumineux et frais tel le soleil au zénith, jouant à merveille avec la notion de clair-obscur, c’est un parfum solaire gorgé de douceur et chargé d’optimisme qui fait corps avec la peau et qui possède une aura magnétique.


39,50 € les 30ml
79,50 € les 60 ml


Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Un avant-goût de vacances : les nouveautés solaires Filorga, SVR et Soleil des Iles



Il est temps tout de même de vous parler de quelques nouveautés du côté des produits solaires. Cet été, les marques ne manquent pas d’audace et d’imagination, tant en terme de packaging qu’en terme de texture ou de performance, pour lancer leurs dernières innovations et certaines marques ont retenu mon attention : Filorga, SVR et Soleil des Iles.



Depuis l’année dernière, la marque Filorga forte de sa qualité d’experts en produits de soin pour la peau s’est lancée dans le créneau des solaires avec de nombreux produits estampillés SPF50. J’avais hâte que la marque lance un produit SPF30 et c’est désormais chose faite avec  *UV-Bronze Huile Solaire Anti-Age SPF30 (17,90 € les 150ml) : un produit solaire anti-âge sous forme d’huile qui active également le bronzage tout en protégeant la peau des méfaits du soleil.

Si cette huile a la même odeur que les autres produits, croyez-moi, elle ne fera pas long feu car je compte l’utiliser jusqu’à la dernière goutte. En complément, Filorga a enfin sorti son après-soleil : *UV-Bronze Après Soleil (25,90 € les 200ml). Trop hâte de l’utiliser également.

Encore une fois, mention spéciale au packaging sobre – à l’image de Filorga - et couleur bronze pour le côté ensoleillé.



Je décerne le plus gros lancement produits à SVR avec 4 nouveaux produits dans sa gamme solaire Sun Secure au packaging vitaminé :

*Sun Secure Spray SPF30 (18,00 € les 200ml)
*Sun Secure Crème SPF30 (13,00 € les 50ml)
*Sun Secure Huile SPF50 (19,00 € les 100ml)
*Sun Secure Extreme SPF50+ (15,00 € les 30ml)

Des produits qui me semblent prometteurs, en particulier le dernier car il a la particularité d’avoir un rendu mat sur la peau et d’être multi-résistant. Parfait donc en cas de grosses chaleurs et en cas d’allers-retours répétés à la piscine ou à la mer. Quant au Sun Secure Huile SFP50, il trouvera grâce à mes yeux au début de mon séjour pour protéger ma peau au maximum avant de passer à un indice plus bas.



Troisième et dernière marque à l’honneur : Soleil des Iles. Une marque française au très bon rapport qualité/prix pour laquelle je fais confiance à 100% depuis de nombreuses années et dont j’ai été très contente de découvrir ses nouveautés, en particulier la *Brume d’Huile Sèche SPF30 (10,90 € les 150ml)  dont je suis déjà fan du packaging en spray qui permet une application plus facile sans oublier les moindres recoins.

Quant au l’*Huile Sèche SPF30 avec accélérateur de bronzage (8,90 € les 200 ml), ça me tente grandement de la tester pour avoir un hâle à croquer.

Si ces deux produits ont la même odeur de monoï caractéristique que les autres produits de la gamme, aïe aïe aïe !!!

Pour la phase de tests, le choix parmi toutes ces nouveautés prometteuses va être très très dur ! A moins de pouvoir partir plusieurs fois en vacances dans l’année…quelle bonne idée tiens ;-) !

Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Voyage aux Philippines - Palawan : Puerto Princesa


15h de vol plus tard, escale à Dubaï incluse, me voici enfin arrivée aux Philippines avec comme étape éclair Manille. Etape éclair en effet le temps de passer une nuit avant de reprendre l’avion direction Palawan avec comme point de chute Puerto Princesa.


Après m’être équipée d’une carte SIM locale prise chez l’opérateur Globe prise à l’aéroport (forfait de 10Go pour 999 PHP – environ 16,00 €) et avoir commandé un taxi via Grab, je me dirige enfin vers mon hébergement : le Cornel’s Room Rental situé dans le quartier de Pasay tout près de l’aéroport. Une adresse que je vous recommande chaudement si vous voulez passer une nuit de transit pour un prix de 1 080 PHP (environ 17,00 €).


Ma chambre double disposait d’un grand lit, de l’air conditionné, de l’eau chaude et du WIFI. Mention spéciale pour Carole, la gérante de l’hôtel, qui est d’une gentillesse : comme j’étais très fatiguée de mes heures de vol et du décalage horaire, elle m’a proposé de me chercher à manger dans l’un des petits restaurants des environs afin que je puisse dîner dans ma chambre. N’hésitez pas à lui demander quelques conseils, elle vous fera un plaisir de vous renseigner.

Après une bonne nuit de sommeil,  me voici en route pour l’aéroport pour prendre un vol interne. Direction Puerto Princesa pour 3 jours avec la compagnie Air Asia, compagnie que j’ai déjà eu l’occasion de tester pour la Thaïlande. Mon aller simple Manille/Puerto Princesa m’est revenu à 60,00 € environ bagage en soute et repas compris.


Capitale de l'île de Palawan, Puerto Princesa est à la fois une porte d'entrée et de sortie de l'île grâce à son aéroport. Une ville de transit qui même si elle ne vend pas du rêve - circulation de folie, constructions incessantes... - mérite que l'on s'y attarde un peu.


Durant ces 3 jours, j’ai séjourné à l’hôtel Green Park Tourist Inn, un petit hôtel super sympa située à 10min à pied de la rue principale, dont la végétation et les couleurs chatoyantes m’avaient bien attirées sur Booking, surtout qu’à mon arrivée l’une des personnes de l’hôtel m’a récupéré gratuitement. Arrivée sur place, je découvre que l’hôtel est doté d’un bureau d’excursion. Je décide donc de réserver le Firefly Watching pour le soir même. J’avais aussi très envie de faire Le Underground River mais budget restreint oblige, j’ai donc choisi de faire le City Tour pour le lendemain matin.


Pour ce qui est des commodités, j’avais pris une chambre double avec air conditionné et eau chaude pour 2 090 PHP les 2 nuits (environ 33,00 €) petit déjeuner compris. Pour ce dernier, il suffit de le commander la veille pour être servi le lendemain en précisant l’heure à laquelle nous souhaitons le prendre.


J’ai à peine pu me poser un peu et prendre mes marques dans ma chambre que l’on m’appelle pour me rendre au Firefly Watching. Géré par l’Iwahig Community, ce site d’écotourisme permet de voir les lucioles en pleine nuit. Une balade nocturne sur une barque où l’on aperçoit par-ci par-là ces fameuses lucioles. 


Une visite à couper le souffle mais impossible à immortaliser en photos car le paysage nocturne ne nous permettait pas de photographier ce moment comme il se doit. De plus, il n’est pas possible de photographier à l’aide d’un flash de peur d’effrayer les lucioles. Une excursion qui a coûté 1 200 PHP (environ 20,00 €) trajet aller/retour en van et dîner compris.





Le lendemain matin, direction le City Tour booké la veille pour 600 PHP (environ 10,00 €) avec au programme la visite de la ferme aux crocodiles, Crocodile Farm, Mitra’s Ranch, Baker’s Hill la Cathédrale de l’Immaculée Conception et la Plaza Cuartel. Une visite enrichissante même si celle-ci a été ponctuée de quelques arrêts dans des boutiques de souvenirs, chose que j’ai moyennement apprécié, mais au moins j’ai pu faire tous mes achats sans me stresser.







D’un point de vue historique, je découvre que la ville a été marquée par la Seconde Guerre Mondiale : un mémorial symbolisant la présente des américains qui luttaient contre les Japonais y est présent et nous permet de comprendre davantage les événements car de par sa position stratégique proche du Japon, les Philippines ont été marquées par cette guerre avec notamment la bataille des Philippines entre 1941 et 1942 et celle de Manille en 1945.




Une visite qui a duré une demi-journée et qui m'a permis de voir l'essentiel de la ville, tout cela ponctué par une circulation hallucinante digne de nos grandes villes.

En tout cas, ce qui m’a impressionnée durant ces quelques jours à Puerto Princesa, c’est à quel point les Philippins sont imprégnés par la culture américaine, en particulier par le basket ball qui fait office de sport national. J’ai l’impression qu’il y a autant de terrains de basket que d’églises ! Et cette tendance va se confirmer par la suite durant mon voyage.


Après cette excursion, je décide de me reposer à l’hôtel et de profiter un peu de la piscine avant d’aller retrouver le soir même dans un restaurant de la rue principale pour un dîner une chouette fille rencontrée sur le groupe de voyageuses que je suis depuis quelques années sur Facebook et qui me suivra jusqu’à El Nido. Elle était accompagnée d’un anglais et d’un néerlandais rencontré dans son auberge de jeunesse. Ce dernier m’accompagnera jusqu’à Coron.

Quand je vous dis que même si l’on voyage seule, on est amené à rencontrer des gens sur notre route. Bref, on n’est jamais vraiment seule.

Après un bon dîner animé, une bonne nuit de sommeil dans mon petit hôtel de dingue, il est temps de me lever pour rejoindre la prochaine ville en van : Port Barton.