voyage

One Night in Bangkok...et plus encore (1ère partie)

dimanche 25 juin 2017 Sam Poupou 0 Comments

Sawadee Krap !

(bonjour)



Cela fait plus de 3 mois que je suis revenue de Thaïlande ! Une aventure à la fois dépaysante et inoubliable. Il était temps que je commence enfin mon récit n'est-ce pas ? 

Après un vol direct Paris/Bangkok de 12h sans escale, et armée de mon backpack girly, me voilà enfin sur le sol thaïlandais, plus exactement à l'aéroport de Suvarnabhumi, ou BKK Airport, l'aéroport qui opère tous les vols internationaux et quelques vols domestiques.

Après les contrôles d'usage à la douane, je me suis tout d'abord rendue sur le stand de l'opérateur AIS armé de mon smartphone désimlocké au préalable pour acheter une carte SIM locale pour avoir l'internet illimité partout pour environ 15,00 € pour 1 mois, et ainsi continuer à être en contact avec la famille, les amis...et surtout, leur dire que je suis toujours envie :-). Personnellement, je vous conseille fortement cette solution, que vous partez pour quelques jours ou plusieurs mois là-bas. 

La vendeuse a installé le tout en 15 secondes montre en main, faut dire qu'ils ont sacrément l'habitude au vue du nombre de touristes qui affluent pour avoir une SIM locale à prix imbattable ! De ce côté-là, entre AIS, True Move et DTAC  (les 3 opérateurs nationaux), vous aurez l'embarras du choix ! De plus, ce qui est top en Thaïlande, c'est que le wifi est accessible partout : restaurants, transports, et même dans les salons de massage, on peut facilement se connecter et rester en contact. C'est d'ailleurs ce qui m'a frappée la 1ère fois que j'ai pris les transports : les thaïlandais sont accros à leur smartphone ! J'ai donc trouvé pire que moi ;-)

Après cela, direction les transports pour me rendre à l'auberge de jeunesse où j'ai prévu de passer quelques jours. J'ai opté pour cette solution car Bangkok a la fâcheuse réputation d'être une ville extrêmement embouteillée et je voulais absolument me mêler un maximum à la population locale, surtout que côté budget ça vaut vachement le coup ! De l'aéroport jusqu'à mon auberge, 1,50 € environ le trajet. Pour cela j'ai pris le Airport Link et le métro (MRT). Et ne vous inquiétez pas au sujet des indications, tout est marqué à la fois en thaï et en anglais.





Arrivée à l'Everyday Hostel à 2 minutes de la station de métro Sam Yam, j'ai été frappée par l'ambiance vachement jeune et décontractée de l'endroit. Je pensais que j'allais me sentir vieille mais pas du tout : les réceptionnistes vous mettent à l'aise et les jeunes qui y demeurent - une majorité de backpackers de passage venant du monde entier - discutent avec vous avec aise.




La déco est chaleureuse et jeune, les dortoirs et chambres sont propres - attention, certains n'ont pas de fenêtres, ce qui est courant en Thaïlande ne vous en faites pas -  on peut y laver et étendre son linge et on y mange super bien. C'est d'ailleurs là-bas que j'ai mangé mon 1er pad thaï local, mais surtout, j'y ai goûté pour la 1ère le fameux Mango and Sticky Rice, l'un des meilleurs desserts du monde composé de tranches de mangue et de riz gluant arrosé de lait de coco. Un régal je vous assure !





C'est une très bonne adresse que je vous conseille les yeux fermés si vous êtes de passage dans la capitale thaïlandaise et vous cherchez à vous faire des contacts ou trouver un(e) covoyageur/se.

Bangkok est une ville que j'ai trouvé fascinante : à la fois traditionnelle et moderne, c'est une ville qui est constamment en mouvement et qui peut parfois se montrer trop oppressante avec son flux ininterrompu de taxis et de tuk tuk. Attention à la pollution qui peut vite être une plaie quand on est fragile des bronches. 

C'est une ville où on ne s'ennuie jamais tant il y a énormément de choses à faire : entre les beaux temples à visiter, se balader sur la rivière Chao Phraya, se perdre dans les marchés ou goûter leur fameuse street food, aucun temps mort n'est permis.

Voici quelques activités que j'ai pu faire sur place durant ce 1er passage avant de me rendre à Chiang Mai en train.

Promenade sur la rivière Chao Praya








Profiter de la vue au Lebua Skybar - bar qui a servi de décor à Very Bad Trip 2





Visiter le Wat Pho aka le temple du Buddha couché







Admirer le Grand Palais






Monter au moins une fois dans un tuk tuk


video


Passer la soirée à Khao San Road - lieu de ralliement des backpackers du monde entier





video


Se reposer au Lumphini Park






Manger manger et encore manger




J'espère que ce 1er récit vous aura plu. N'hésitez pas me poser toutes les questions qui vous trottent par la tête. 

Il y aura une seconde partie consacrée à Bangkok car j'y suis passée à nouveau avant mon retour en France. Mais pour cela, il va falloir patienter un peu avant que je vous raconte tout ;-)




Vous aimerez aussi

0 commentaires: