voyage

One Night in Bangkok...et plus encore (suite et fin)

jeudi 28 septembre 2017 Sam Poupou 1 Comments

Je vous ai laissés il y a quelques temps avec mon récit sur les îles du Golfe de Thaïlande - à lire ou à relire ICI - voici à présent le dernier volet de mon roadtrip avec le retour à Bangkok avant de décoller pour la France.



Après 1h de ferry et 8h de bus environ, me voici de retour à Bangkok. Afin de conclure le séjour sur une bonne note, j'ai décidé de me faire plaisir en séjournant durant deux nuits au Grand Sathorn Hotel : un hôtel situé non loin de la rivière Chao Praya et à proximité de la station de BTS Surasak, donc pratique pour rejoindre l'aéroport. Atout majeure de cet hôtel, une piscine située sur le toit. Rien de tel donc pour me reposer et reprendre des forces avant le départ n'est-ce pas ?



Sauf que quelques instants après mon arrivée, j'ai reçu un mail d'Air France me prévenant d'un préavis de grève le jour de mon départ. Le lendemain, ni une ni deux, et surtout grâce à l'intervention de mon amie Nesrine - merci encore 1 milliard de fois <3 -  j'ai pu changer mon billet pour partir 3 jours plus tard, donc après la grève.



Et ce n'est pas fini...le Grand Sathorn n'ayant plus de chambres disponibles, j'ai dû trouver en catastrophe un hôtel via Booking pour mes 3 nuits restantes. Alors, j'ai décidé d'en trouver un dans le quartier de Sumkhuvit histoire de visiter un peu ce secteur que je n'avais pas encore vu et j'ai donc choisi le Resort M, un hôtel composé de charmants bungalows située à 10 minutes de la station de BTS On Nut. Et dans "mon malheur", à mon arrivée, on m'a annoncé que j'étais surclassée ! Donc j'ai pu profiter d'un bungalow pour 4 personnes au bord de la piscine pour le prix d'une chambre pour 2 personnes !



Finalement, la grève d'Air France a eu de bons côtés car même si j'ai dû rajouter 3 nuits d'hôtel et d'autres petits frais, j'ai pu faire le fameux Marché de Chatuchak, un marché immense où l'on trouve de tout : du mobilier, des vêtements, des fruits et légumes, des bijoux, des cosmétiques...bref un immense marché où l'on s'y perd facilement. Et croyez-moi, une seule journée ne suffit pas pour tout voir. 




D'ailleurs, j'ai pu me faire masser les pieds et les jambes sur place avant de pouvoir continuer mon périple et m'arrêter un peu dans le Chatuchak Park pour m'en remettre.



Le lendemain, donc veille de mon départ, fut consacré au shopping ! Bah oui, je n'allais pas revenir les mains vides. Et même si l'essentiel des cadeaux pour les proches et les souvenirs ont été achetés au Marché de Chatuchak, il fallait absolument que je rende dans les centres commerciaux thaï car ils ont la réputation d'être gigantesques. 




Tout d'abord, Central World, spécialisé dans les vêtements de style asiatique, mais aussi dans la contrefaçon de cosmétiques. C'est là-bas que j'ai cru voir la Naked 9 de Urban Decay -  ils sont dans le futur je vous jure ! Et je ne vous parle même pas des rouges à lèvres liquide Huda Beauty, Kylie Cosmetics, ou encore des marques MAC, NARS, Too Faced très mal imitées.




Comme tout est concentré dans le même coin - il suffit de suivre la ligne du BTS - cap sur le plus grand des centres commerciaux de Thaïlande, voire même d'Asie : le MBK. sur 6 étages, vous y trouverez des vêtements, des salons de massage ou de manucure, des restaurants, des contrefaçons de cosmétiques, mais également de l'électronique et une salle de jeux et un bowling au dernier étage ainsi qu'une salle de cinéma.




Dernier centre commercial que j'ai pu faire : le Siam Paragon. Le plus luxueux de Bangkok. Un bijou architectural qui regroupe des enseignes occidentales (H&M, Zara...) plus chères que chez nous, ainsi que des enseignes thaï et pas mal de magasins de luxe dont un concessionnaire spécialisé en voitures bien chères. Au dernier étage se trouve un grand cinéma et mention spéciale au niveau -1 où l'on peut s'y restaurer et acheter des mets, une ambiance et une décoration qui m'ont fait penser un peu à la Grande Epicerie de Paris.

Bien évidemment pendant cette dernière étape, je n'ai pas fait l'impasse sur la fameuse street food où encore une fois, je me suis bien régalée. Je n'ai vraiment pas regretté d'avoir dû prolonger de fait mon séjour.

La Thaïlande fut le voyage le plus enrichissant de ma vie tant au niveau visite et découverte de nouvelles choses qu'au niveau personnel car lorsque l'on part seule, on voit et on vit les choses d'une autre manière que lorsque l'on part en couple ou en famille ou encore en circuit touristique avec un groupe. On ne peut compter que sur soi-même pour tout, que ce soit pour s'organiser sur place, se déplacer, bref se débrouiller ; et cela tout en ne connaissant pas la langue du pays. Faut se faire violence en allant vers les autres dans une langue qui n'est pas notre langue maternelle, aussi bien  pour les locaux que pour soit (l'anglais par exemple), et cela fut un petit challenge pour moi de m'exprimer en anglais presque non stop.

Croyez-moi, cela m'a beaucoup aidée à mieux me connaître et à relativiser sur beaucoup beaucoup beaucoup de choses. Le but de ce périple était de me vider la tête, de m'aider à lâcher prise et à me recentrer sur moi-même après avoir vécu plein de choses durant ces deux dernières années ; et je peux vous dire que le pari est presque réussi. J'ai vraiment hâte de refaire ce style de voyage bientôt <3.

En tout cas, je pense vraiment à y retourner prochainement pour visiter d'autres régions comme l'Isan, plus typique et plus vert.




1 commentaires:

soins

*Aura Mirabilis : le rituel beauté de Roger & Gallet

mardi 26 septembre 2017 Sam Poupou 0 Comments

Vous commencez à me connaître…je ne suis vraiment pas à la page pour vous parler nouveautés de façon quasi instantanée. Et cet article ne fait pas exception à cette règle puisque le lancement a eu lieu...il y a plus d'un an !



Un lancement qui m’avait beaucoup plu car Roger & Gallet, marque que j’affectionne, se lance dans les soins visage à travers la gamme Aura Mirabilis. Un rituel beauté qui s’inspire de son soin légendaire Aqua Mirabilis créé il y a plus de 300 ans. Une eau de soin dont la formule tenue secrète a été formulée à base de plantes médicinales rare. Un remède à tout faire que l’on pouvait appliquer sur la peau pour soigner notamment les plaies et les infections cutanées.



Ce n’est pas moins de 18 plantes qui composent la gamme de soins visage Aura Mirabilis :

Santal : hydratant
Lavandin : régénérant
Géranium : cicatrisant
Orange douce : anti-âge
Néroli : régénérant
Citronnelle
Cymbopogon nardus : anti-inflammatoire
Zeste de citron : astringent
Lavande : apaisante
Thym : antiseptique
Mandarine verte : astringente
Rose de Damas : cicatrisante
Magnolia : antiseptique
Palmarosa : stimulant cellulaire
Bergamote : purifiante
Citronnelle Cymbopogon flexuosus : cicatrisante
Romarin : rajeunissante
Petit grain Bigarade : raffermissant
Verveine Exotique : émollient

Au vu du nombre de plantes et de leurs nombreuses propriétés, Aura Mirabilis se présente de fait comme le rituel de beauté universel adapté à tous types de peaux. Une panacée pour celles qui ont beaucoup de problématiques à traiter comme la prévention des rides tout en réduisant les imperfections.

Même si j’avais trop hâte de tester cette nouvelle routine, j’ai dû d’abord me résoudre à finir ce que j’avais déjà commencé, d’où le fait que je vous en parle que maintenant. D’autant plus que je suis actuellement sous un petit traitement anti-acné depuis quelques mois et que cette routine tombait à points nommés.

Etape 1 – détoxifier avec le Masque Extra Fin Démaquillant



Ce produit double emploi a été conçu pour à la fois démaquiller et détoxifier la peau tout en ravivant son éclat. Une texture gel et fine que l’on peut utiliser pour se démaquiller, ou alors en tant que masque coup d’éclat à laisser poser 5 minutes avant de rincer.



Sa texture gel se transforme en huile au contact de l’eau pour démaquiller efficacement sans laisser de film désagréable. En tout cas, il démaquille très bien la peau et la débarrasse bien de ses impuretés.



Je vous avouerai que je l’utilise uniquement pour me démaquiller le visage, pas en guise de masque. Pour ce qui est du démaquillage des yeux, je préfère avoir recours à un démaquillant biphasé qui s'avère être davantage efficace.


Etape 2 – exfolier avec le Vinaigre de Beauté



Pour ce 2ème produit, Roger & Gallet s’inspire directement des vinaigres de beauté datant du XVIIIème siècle. La version actuelle a une texture biphasée que je trouve rafraîchissante et dont l’odeur me rend dingue. Malheureusement je n’ai pas pu le tester très longtemps car le flacon en plastique s’est déversé en totalité dans ma valise…inutile de vous dire que je l’ai racheté aussitôt ;-).


Cette lotion permet de lisser le grain de peau tout en éliminant les petites peaux mortes grâce au vinaigre de pomme. En tout cas, hormis l’odeur à tomber, j’ai beaucoup aimé son effet coup d’éclat sur la peau. Et atout non négligeable pour les peaux sensibles, la peau ne tire pas et ne pique pas à l’application, même au-delà. Un petit indispensable que j’aime utiliser matin et soir.

Etape 3 – corriger avec le Double Extrait


Là comme ça je vous l’annonce tout de suite, on va parler de mon gros coup de cœur de ce rituel beauté. Tout d’abord, le coup de cœur a commencé par le packaging que je trouve joli grâce à son flacon en verre bien travaillé, et recherché grâce par rapport à son système doseur ingénieux qui permet de délivrer la juste dose de produit. Là encore, nous avons affaire à une texture biphasée et il faut donc secouer le flacon pour que les solutions se mélangent avant l’application.




La texture s’apparente à un sérum, mais à un sérum assez liquide quand même avec un peu de gras. Ce dernier pénètre vite sans laisser de film gras ou visqueux sur la peau. Dès la 1ère utilisation, on sent que le Double Extrait lisse instantanément la peau. Les effets sur le long terme se font ressentir car les imperfections sont réduites et le grain de peau est plus lisse laissant ainsi place à une peau plus éclatante. Un must have que j’utilise le matin avant d’appliquer la Crème Légendaire.


Etape 4 – prendre soin avec la Crème Légendaire



Parlons-en de cette Crème Légendaire. Même si d’apparence elle n’envoie pas du bois, je trouve que cette crème fait son job en hydratant bien ma peau. De prime abord, je craignais qu’elle fût trop riche pour ma peau mixte car d’apparence, elle a l’air d’être costaud. Mais sa texture à l’application n’est ni trop légère ni trop riche et pénètre instantanément sur la peau pour laisser un sillage frais très agréable, sillage caractéristique de tous les produits de la gamme : une odeur douce et fleurie légèrement citronnée.




Sur le long terme la Crème Légendaire permet d’améliorer le grain de peau en réduisant la déshydratation, les sensations d’inconfort tout en la protégeant des agressions extérieures.

Pour convenir à tous les types de peau, elle est depuis peu déclinée sous deux autres options :

- Le Fluide Légendaire : pour les peaux mixtes à grasses
- Le Baume Légendaire : pour les peaux sèches à très sèches

Comme vous l’aurez constaté, ma peau actuellement sous traitement acnéique est complètement emballée par le rituel de beauté Aura Mirabilis de Roger & Gallet. J’ai donc inclus ces 4 produits da ma routine beauté actuelle que j’ai depuis plus de un mois.

Masque Extra Fin démaquillant Aura Mirabilis – Roger&Gallet : 20,00€ (100ml)
Vinaigre de beauté Aura Mirabilis – Roger & Gallet : 20,00 € (200ml)
Double Extrait Aura Mirabilis – Roger & Gallet : 54,50€ (35ml)
Crème légendaire Aura Mirabilis – Roger & Gallet : 42,00 € (50ml)


Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

0 commentaires:

voyage

Un Weekend à…Lyon

mercredi 20 septembre 2017 Sam Poupou 0 Comments

Depuis quelques mois, le blog s’est élargi en termes de thèmes abordés. Vous avez dû remarquer que je commence à parler de plus en plus voyages. Et aujourd’hui, c’est une nouvelle rubrique intitulée Un Weekend à…qui fait son apparition.

Les ponts du mois de mai sont propices à se faire de longs weekends. Et grâce à cela, j’ai pu partir à la découverte de la ville de Lyon. Ayant été une fois il y a fort longtemps dans le cadre professionnel, j’étais au combien frustrée de n’avoir pas pu visiter la Ville Lumière riche d’un patrimoine culturel exceptionnel.

Située à seulement 2h de Paris en TGV, j’ai profité de l’occasion de célébrer l’anniversaire de ma chère amie Giulia pour pouvoir enfin visiter Lyon.

Là je ne vais pas vous faire de compte-rendu chronologique mais plutôt envie de vous donner quelques adresses ou spots à voir par catégorie :

Que visiter à Lyon ?

Le temps d’un weekend, vous aurez le temps de voir les incontournables de la ville. Et le monument emblématique à visiter absolument est la Basilique Notre Dame de Fourvière. Accessible à pied pour par le biais d’un funiculaire, on peut y observer une vue panoramique de tout Lyon : le Vieux Lyon située au pied de la colline de la Croix Rousse, puis la presqu’île entourée par le Rhône et la Saône pour finir avec les quartiers d’affaires situés au loin mais dont les hautes tours sont bien visibles.



L’intérieur de la Basilique est époustouflant et vaut le détour. Il est permis de prendre des photos de l’intérieur mais vu le monde présent, j’ai dû jouer des coudes pour prendre quelques clichés.

Autre joyau architectural, la Cathédrale Saint Jean dont l’édifice fait penser un peu à Notre Dame de Paris, mais en moins gothique. Là encore, l’intérieur de la cathédrale vaut le coup d’œil.

Malheureusement pour ces deux édifices, j'avais pris beaucoup de photos. Photos que je ne peux vous montrer car elles ont été malencontreusement effacées... :-(


Plus grande place de Lyon et plus grande zone piétonne d’Europe, la Place Bellecour est un passage obligatoire regroupant des statues historiques, des aires de jeux et des jardins. Vous y trouverez également l’Office du Tourisme et de là vous pourrez rejoindre la zone piétonne – zone dont j’ai oublié le nom – pour vous donner à une petite séance de shopping. Sinon, rien ne vous empêche pour cela de vous rendre au Centre Commercial Confluence située à quelques pas de la gare de la Part Dieu.








La Place des Terreaux est l’une des places principales où se côtoient l’Hôtel de Ville, le Musée des Beaux-Arts dont la cour intérieure est à couper le souffle, et quelques bars et restaurants. Cette place est le lieu de prédilection pour boire un verre ou danser le soir.


Petite pépite découverte par hasard lors d’une longue promenade où nous avions notamment arpenté les quais de Saône, la Place des Jacobins que je n’ai pas pu m’empêcher d’immortaliser la jolie en photos.



Où sortir/manger à Lyon ?




Concernant les restaurants, malheureusement, pas assez de temps pour en tester suffisamment. Alors je vais juste vous parler du Kitchen Café situé dans le 7ème arrondissement où je m’y suis régalée ! Un lieu qui propose des petits déjeuners, formules déjeuner et même des brunches. 


L’enseigne utilise des produits locaux dont certains sont bios. Mention spéciale pour les pâtisseries qui sont délicieuses et savoureuses. Un conseil : réservez absolument avant d’y passer car les places sont chères.


La gourmande que je suis voulait absolument goûter la fameuse brioche aux pralines roses ! Et c’était chose faite dans le Vieux Lyon où nous sommes tombées sur la Boulangerie du Palais.

Cette escapade gustative s’est terminée chez un glacier de renom dans la région : Terre Adélice. Une enseigne 100% artisanale qui propose 150 parfums de glaces rien que ça. Niveau saveurs, je vous avouerai que j’ai mis au moins 15 minutes pour choisir deux parfums tellement la variété est immense, je voulais goûter à presque tout avant de faire mon choix ! Malheureusement, incapable de me souvenir avec exactitude ce que j’avais choisi ce jour-là. Une bonne raison pour y retourner n’est-ce pas ?

Pour les parfums insolites attendez-vous à tomber sur des glaces saveur cornes de gazelles, roquefort ou encore au lard.

J’espère que ce 1er volet de la rubrique Un Weekend à…consacré à Lyon vous aura plu et vous aura donné envie de découvrir cette chouette ville.

0 commentaires:

maquillage

*Coup de cœur pour Light Up My Life de Too Faced

mercredi 6 septembre 2017 Sam Poupou 1 Comments

Encore une fois, la marque Too Faced a eu raison de moi. Faut dire que c’est quand même dur de ne pas craquer pour cette jolie quand on aime le make up et les packagings très girly.

J’attendais avec impatience la sortie des dernières nouveautés, notamment les enlumineurs Love Light : proposés en 3 teintes, la texture de ces highlighters est dotée d’une formule poudre cuite/crème appelée Prisma Shine® (formule brevetée) offrant ainsi un rendu velouté hyper lumineux.


Comme vous pouvez le constater en photo, le packaging est très très girly : un poudrier en forme de cœur façon diamant à facettes miroitant bien la lumière qui reprend la couleur de l’enlumineur qu’il représente.



A l’intérieur, on y découvre donc le highlighter – que je trouve énorme, je vais mettre une éternité à le terminer - façonné lui aussi comme un diamant et un miroir. Cela donne un côté précieux à la chose que j’aime beaucoup. De toute façon, avec Too Faced, je n’ai jamais été trop déçue concernant le packaging des produits.



La texture de la poudre est assez surprenante : à mi-chemin entre la crème la poudre, elle s’applique facilement sur le visage, que ce soit avec un pinceau ou au doigt – mon application préférée. La pigmentation est modulable, ce que je trouve très bien pour un highlighter car cela permet de ne pas avoir un rendu façon boules à facettes et de maîtriser l’effet lumineux souhaité. Quant au rendu, promesse tenue, il est hyper lumineux.



Parmi les 3 teintes disponibles, c’est You Light Up My Life qui a retenu mon attention : un doré chaud nacré qui mettra en valeur les peaux mates.


C’est sans surprise un gros coup de cœur pour le highlighter Love Light en teinte You Light Up My Life de Too Faced.  Je me demande vraiment comment la marque fait pour se renouveler autant.

Love Light Highlighter de Too Faced - 30,50 €


Produit offert par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

1 commentaires: