soins

Baume du Tigre : remède incontournable d’Asie

lundi 6 novembre 2017 Sam Poupou 0 Comments

De mon voyage en Thaïlande, je n’avais vraiment pas en tête de craquer sur des produits de beauté. Comme je vous l’avais expliqué ICI, le but était de me vider la tête durant quelques semaines loin de tout et de profiter du paysage dans le but de revenir avec de beaux souvenirs de voyage.


Mais lorsque mes proches ont su que je partais, tous sans exception, m’ont demandé de rapporter dans mon backpack du baume du tigre. Bien évidemment, j’en ai pris pour moi et je ne le regrette absolument pas car il m’a été très très utile sur place.



À quoi sert-il vraiment ?
Comment distinguer les différentes sortes ?
Comment les utiliser ?

Le baume du tigre est vraiment le « baume à tout faire ». Né au XIXème siècle en en Chine, cette pommade « magique » est composée de plusieurs plantes naturelles à base d’herbe. Quelle que soit sa variété, le baume contient deux ingrédients principaux mais sous différentes concentrations :



- Du camphre pour ses propriétés analgésiques
-De l’huile essentielle de menthe ou du menthol  pour son action décongestionnante

Même si ce baume confère des vertus incontestables – que je vais vous énumérer plus bas – il y a néanmoins quelques contre-indications :

- Ne pas utiliser sur les enfants de moins de 2 ans
- Ne pas utiliser sur les femmes enceintes ou allaitantes
- Ne pas utiliser sur les personnes souffrant d’épilepsie
- Ne pas appliquer sur les yeux

Les deux baumes les plus connus sont le baume du tigre rouge et le baume du tigre blanc vendus sous la marque Tiger Balm.




Le baume du tigre rouge est celui qui comporte la concentration de camphre et de menthol la plus forte car à eux deux, ces composants constituent plus de 1/3 du mélange total. A ces deux composants, on y ajoute : 

- De l’huile essentielle de cajeput : antiseptique et expectorante, cette huile est  particulièrement indiquée pour les massages du thorax.

- De l’huile essentielle de clou de girofle : stimule le système immunitaire grâce à son action antibactérienne.

- De l’huile essentielle de cannelle de Chine : un bon insecticide qui stimule la chaleur en agissant sur les centres nerveux.



J’utilise la version rouge pour traiter les douleurs musculaires et les courbatures car il a une action chauffante qui détend les muscles. Il suffit d’appliquer le baume sur la zone douloureuse en la frictionnant. De plus, en friction sur les jambes et les pieds, il favorise la circulation sanguine.  Grâce au camphre, l’effet chauffant aura pour effet de détendre la zone douloureuse. On peut dire que c’est le baume des sportifs par excellence ;-).



Pour ce qui est du  baume du tigre blanc, moins concentré que le rouge et contenant en plus de l’huile d’eucalyptus pour ses vertus décongestionnantes, son usage sera à privilégier pour les maux hivernaux car il sert à dégager les voies respiratoires en l’appliquant en massage sur le thorax et sur la gorge -  à appliquer comme le Vicks Vaporub en fait - et nasales en s’en servant sous forme d’inhalations ou en déposant un peu de baume sur les narines.


Je l’ai testé également pour les maux de tête en massant mes tempes et pour les maux de ventre (en massant la zone dans le sens des aiguilles d’une montre) et cela fonctionne plutôt bien.


Si vous partez dans les zones sujets aux moustiques, embarquez un pot avec vous ou achetez-en sur place dès le début de votre séjour car il s’avère être un bon répulsif à moustique et il soulage également les piqûres de ces dernières grâce à ses actions apaisante et anti-démangeaisons. J’ai même entendu dire qu’on pouvait s’en servir en tant que déodorant de secours, à confirmer.


A défaut de pouvoir en acheter sur place, vous pouvez vous en procurer ICI.

 

Vous aimerez aussi

0 commentaires: