Devotion de Dolce & Gabbana

En ce moment, j’ai de grosses envies côté parfums ; si vous voyez la longueur de ma wishlist, vous prendrez peur. Faut dire que les marques redoublent d’imagination pour essayer de se démarquer le plus possible : un flacon original et percutant ? Une fragrance irrésistible et inoubliable ?


Aujourd’hui, je vous présente l’un d’entre eux : Devotion de Dolce & Gabbana. La nouvelle fragrance de la maison italienne nous invite à un voyage sensoriel à la séduction folle. Une très jolie découverte aux notes ambrées et gourmandes.

Notes de tête : citrons confits
Notes de cœur : fleur d'oranger, panna cotta, rhum
Notes de fond : vanille de Madagascar


Avant de vous transporter avec moi dans ce voyage olfactif, commençons par le flaconnage qui vaut le détour : un flacon rectangulaire plutôt simple de prime abord qui renferme un beau jus doré mais qui arbore un magnifique cœur hyper bien travaillé : ce dernier est iconique de la maison puisqu'il s'agit du Sacré Cœur qui figurait déjà sur la maroquinerie et accessoires de la collection Devotion sortie en 2018. 

Le bouchon doré est quant à lui embossé des fameuses initiales DG. Petit détail qui fait toute la différence : le nom du parfum ne figure absolument pas, seul le Sacré Cœur suffit. 


Cette création d’Olivier Crespcélèbre nez à l’origine de Noa de Cacharel et de Black Opium d’Yves Saint Laurent – offre des notes à la fois acidulées et enveloppantes. 


Le parfum s’ouvre sur des notes gourmandes et légèrement fraîches de citrons confits qui rappellent incontestablement les origines italiennes de la maison. En note de cœur, la fleur d’oranger apporte de la rondeur à ce petit coup de fraîcheur et la panna cotta apporte ce qu’il faut de gourmandise mais tout en adoucissant l’ensemble pour laisser place à un peu de plus de chaleur avec le rhum mêlé aux notes de fond de Vanille de Madagascar. Ce dernier est présent pour donner plus de profondeur faisant corps avec la peau. 


Sur ma peau, il offre un ensemble olfactif très harmonieux. Cependant, c'est le côté gourmand et enveloppant qui dominent largement et cela n'est pas pour me déplaire, bien au contraire !

Devotion de Dolce & Gabbana m’a charmée pour son originalité : un flacon qui se démarque des autres et un jus envoûtant et gourmand qui fait corps avec la peau et qui est une invitation au voyage. 

85,00 € les 30 ml 
89,25 € les 50ml 
159,00 € les 100ml 

Disponible dans toutes les parfumeries revendant la marque

Buttermelt Bronzer de NYX : le bronzer de l'été

Question sortie make up pour cette saison printemps/été, il y en a une que j'attendais avec impatience et que j'avais hâte de découvrir : les Buttermelt Bronzer de chez NYX. La marque à petit prix a encore frappé avec ce beau lancement.


Avant de vous les présenter, direction le pitch de la marque : 

Découvrez le nouveau BUTTERMELT BRONZER et passez en “MODE VACANCES ACTIVÉ !” Pour un teint hâlé qui ne s'estompe pas, jusqu’à 12h*, 365 jours par an ☀️ Sa formule hydride “beurrélicieuse” est infusée en beurre de mangue, beurre d'amande et beurre de karité pour une peau visiblement bronzée et un fini doux et soyeux. 
Disponible en 8 teintes qui sentent bon l'été, douces et lumineuses, idéales pour toutes les carnations. 
Formule vegan, sans ingrédient d’origine animale ou dérivé.

Avouez que la description donne envie de craquer n'est-ce pas ? Ne sachant quelle teinte choisir parmi les 8 teintes, j'en ai prix deux pour ce crash test : 

05 - Butta Off : doré moyen profond
06 - Do Butta : doré profond


J'aime beaucoup le packaging : du plastique de forme rectangulaire aux contours arrondis et dont la couleur rappelle la teinte associé - détail que j'aime beaucoup si vous me connaissez ;-) - A l'ouverture, nous trouvons le bronzer doté de relief et seulement le bronzer. Je m'attendais à trouver un petit miroir dedans. Je trouve que la face intérieure fait vide, il manque comme quelque-chose et c'est bien dommage...


La texture est indescriptible : on s'attend à prélever tout simplement de la poudre mais celle-ci est assez crémeuse malgré quelques chutes et fond comme du beurre. Je comprends mieux le côté "beurrélicieuse" noté dans le descriptif. Cela en est presque déconcertant car en majorité, nous avons affaire à des bronzers poudre ou des bronzers crème, mais pas un entre deux si je puis dire.


La pigmentation est dingue ! A la 1ère application, je me suis bien faite avoir et me suis retrouvée avec une grosse barre marron sur la joue ! Heureusement, la matière s'estompe à merveille et fait corps avec la peau.

Les deux teintes choisies sont parfaites pour ma carnation. Au retour de vacances au soleil le mois dernier,  je portais 06 - Do Butta. Mais depuis quelques jours, j'ai commencé à utiliser 05 - Butta Off.


Curieusement, lorsque j'ai vu des revues sur les chaînes américaines, certaines se plaignaient que concernant les teintes les plus foncées, en particulier sur les peaux noires, les bronzers contenaient un peu trop de rouges. Cela peut avoir son importance et il vaut mieux passer en boutique pour les swatcher. Personnellement, j'ai eu de la chance et ne me suis pas loupée en commandant sur leur site Internet. 


Le rendu est quant à lui est semi-mat sur la peau voire même satiné suivant la lumière qui se reflète. Ce que j'aime, c'est qu'il donne cette impression de "coup de soleil" sur les joues. Pour ce qui est de la tenue, rien à redire : la matière tient toute la journée sans s'affadir. 


Teinte 05 - Butter Off


Les Buttermelt Bronzer de NYX ont presque tout bon : texture, pigmentation, tenue, teinte... Seule ombre au tableau : le manque de miroir à l'intérieur ; mais ce n'est qu'un détail. Cela ne change en rien l'excellent rapport qualité/prix !

Je trépigne d'impatience de découvrir les Buttermelt Blush ; s'ils sont semblables aux bronzers, ça promet un craquage assuré !


Goddess de Burberry : ode à la vanille

Depuis plusieurs mois, on est envahi de nouveautés parfums de toute part ! A tel point que ma wishlist parfum se remplit à vitesse grand V.


Dans cette dernière, les fragrances vanillées dominent avec en tête le dernier né de chez Burberry : Goddess. Ni une ni deux, je succombe après l’avoir senti en parfumerie et surtout après l’avoir testé sur peau via un petit échantillon. 

Difficile de résister à un parfum à la vanille n'est-ce pas ? 


Goddess se veut être un parfum qui révèle la puissance intérieure de la femme : l'histoire d'une découverte de soi à travers la confiance, la force et la bienveillance. Un nom très fort presque sacré pour une fragrance raffinée où la vanille est l'ingrédient star.

Notes de tête : infusion de vanille, lavande
Notes de cœur : caviar de vanille
Notes de fond : absolu de vanille


Le flacon est à l'image de la maison : simple et raffiné, frappé tout simplement d'une plaque ronde et dorée qui arbore le nom du parfum et le nom de la maison. Mention spéciale pour le fait que le flacon soit rechargeable.


Goddess est un jus qui s'ouvre sur des notes aromatiques de lavande pour apporter de la douceur à l'infusion de  vanille qui a un côté lumineux sans pour autant l'éclipser. 

Un bel accord boisé qui donne d'entrée de jeu  le ton pour ensuite laisser place au caviar de vanille qui mêle richesse et douceur. Une belle dualité bien équilibrée qui laisse place à plus de profondeur à travers l'absolu de vanille pour apporter un ton plus mystérieux mais tout aussi puissant et chaleureux.


J'adore l'effet qu'il a sur moi : c'est un parfum qui se projette bien dès les premières pulvérisations et qui durent un petit moment sans être trop capiteux.  Je confirme qu'il a cette belle dualité bien équilibrée qui mêle puissance et douceur, un peu comme peut l'être une femme pour ainsi dire.


Goddess de Burberry est l'un de mes gros coups de cœur de ce début d'année : un parfum qui incarne à la perfection la féminité du XXIème siècle alliant puissance et douceur, avec cette petite touche d'élégance et de sophistiqué que seul Burberry a le secret. Et ce trio de vanille, que dire de plus ? C'était gagné d'avance !


84,00 € les 30ml (flacon rechargeable)
129,00 € les 50ml (flacon rechargeable)
169,00 € les 100ml (flacon rechargeable)
179,00 € la recharge de 150 ml

Disponible dans toutes les parfumeries revendant la marque.


SuperStay Vinyl Ink : les laques à lèvres longue tenue de Maybelline

Depuis mon craquage complet pour les Unlimited Touch de chez Kikoarticle à redécouvrir ICI – je n’avais pas eu de gros coups de cœur pour des rouges/laques à lèvres longue tenue. Mais c’est sans compter sur Maybelline avec les SuperStay Vinyl Ink.


Je sais je sais, j’arrive bien après la bataille car ils sont sortis il y a un petit moment, mais que voulez vous : ça m’arrive parfois d’être raisonnable et de me contenter de ce que j’ai déjà. 
Mais la majorité des revues était tellement positive qu’il fallait absolument que je teste. 
Et c’est chose faite car j’ai pu en acheter quelques-uns ; mais avant tout, découvrons le pitch de la marque :


Vinyl Ink de Maybelline New-York: une encre à lèvres effet vinyl aux couleurs ultra-pigmentées pour une tenue 16H*. Un fini effet vinyl, brillant longue tenue en un seul geste. La couleur reste intense, sans transfert, sans ternir et sans s'effriter : il est comme une seconde peau.
Sa technologie encre élastique permet une tenue confortable. Enrichie en pigments hautement concentrés, sa formule habille vos lèvres d'une couleur vibrante. Secouer le pack pendant 5 secondes avant application.
L'application flèche permet un tracé précis et glisse sur les lèvres pour délivrer une fine couche de formule.
*Test consommateur sur 109 volontaires


Pour ce crash test, difficile de choisir parmi toutes les teintes proposées. Mais les six teintes que voici ont trouvé grâce à mes yeux :

20 – Coy : rose moyen
25 - Red Hot : rouge chaud
35 – Cheeky : mauve moyen froid
110 – Awestruck : mauve moyen neutre
115 – Peppy : rose moyen foncé
120 – Punchy : brun clair chaud


Niveau packaging, rien de très travaillé ; on a quelque-chose de simple mais efficace : du plastique carré, anguleux et pas trop lourd. En tout cas, j’apprécie beaucoup le rappel de la teinte même si certaines très proches ont un peu de mal à être bien démarquées.


L’applicateur en mousse permet d’appliquer avec précision la matière sur les lèvres et permet un joli tracé du contour. La texture très crémeuse avec un petit parfum de vanille s’applique bien sur les lèvres même si je dois renouveler l’application deux fois pour avoir une opacité parfaite. Je n'ai pas noté de sensation collante après l'application.



Teinte Coy

Le rendu est façon vinyl et après séchage complet de la matière, la matière est bien sans transfert et cela quelle que soit la teinte.




Teinte Punchy

Pour ce qui est de la tenue, elle est excellente ! Même après le déjeuner, la matière est bien présente sur les lèvres. J’ai juste dû réappliquer la teinte Red Hot pour avoir un rendu plus opaque car il avait perdu en intensité et qu'il n'y en avait plus au centre des lèvres, mais globalement ils tiennent tous la route ; à tel point que le soir, je dois les démaquiller à l’huile.


Teinte Cheeky

C’est sans surprise que j’ai eu un coup de complet pour les SuperStay Vinyl Ink de Maybelline. Une bonne variété de teintes pour un rendu vinyl qui dure, que demander de plus ?

SuperStayVinyl Ink - Maybelline : disponible pour environ 10,00€ l’unité

Terracotta Blush de Guerlain : les fards à joues effet bonne mine

Voici une sortie qui a fait palpiter mon cœur, d’autant plus qu’en ce moment je suis à fond sur les blushes. En effet, Guerlain a élargi sa ligne de maquillage iconique Terracotta avec 6 jolis blushes.

Avant de vous présenter 3 d’entre eux, j’ai une confession à vous faire – et je suis sûre que certaines d’entre vous ont déjà commis ce make up faux pas. A la vingtaine, j’étais fascinée par la poudre bronzante Terracotta de Guerlain et j’avais réussi à me la procurer pour l’utiliser comme poudre de finition sur tout le visage ! À l’époque c’était tendance d’appliquer son bronzer sur tout le visage. Dieu merci, impossible de faire ce make up faux pas à l’heure d’aujourd’hui.


Assez bavardé, focus sur les blushes Terracotta avec d’abord le pitch de la marque !


Terracotta Blush, formulé avec 90% d’ingrédients d’origine naturelle¹, révèle en transparence et rehausse les pommettes d’une couleur délicate, évoquant la fraîcheur qui monte aux joues après une escapade au grand air.  

Avec sa texture légère et aérienne, ce blush poudre longue tenue² et confortable dévoile les nuances naturelles de la peau sous un voile de couleur parfaitement dosé, modulable et sans effet de matière. 

¹Selon la norme ISO 16128. Les 10% restants contribuent à l’intégrité, la sensorialité et la pigmentation de la formule.
² Test instrumental et clinique réalisé sur 30 femmes caucasiennes.


Comme ça sur le papier ça promet n’est-ce pas ? En tout cas, j’ai trouvé cela novateur d’avoir créé 6 teintes regroupées en 2 groupes : 3 teintes pour les carnations claires à moyennes, 3 autres pour les peaux mates à foncées. Alors bien évidemment, j’ai craqué pour le trio pour peaux mates que voici :

03 – Nude Foncée : brun rosé soutenu
04 – Rose Foncée : rose prune
05 – Corail Foncé : corail vif

Inutile de s’attarder sur le packaging : un écrin qui reprend les codes du bronzer Terracotta en tous points, à la différence près qu’il est plus petit. En ouvrant les blushes, on découvre un joli rond coloré embossé de l’inscription TERRACOTTA GUERLAIN ; et parlons-en de l’odeur : la fragrance iconique et reconnaissable entre mille de la poudre Terracotta. Une odeur addictive mais subtile que j’aime particulièrement.


La texture de la poudre est fine, aérienne, comme une caresse sur la peau. La pigmentation est tout à fait modulable : un résultat tout en légèreté à la 1ère application. Celle-ci peut être intensifiée par superposition sans effet de matière pour un rendu haut en couleurs sans faire too much. On peut même aussi mélanger les teintes entre elles pour une couleur sur-mesure. A ce sujet, impossible de choisir ma teinte préférée. Je les trouve parfaites pour moi selon mon humeur.


L’application est super agréable  : entre l’odeur à croquer et la matière légère et confortable qui se prélève super bien au pinceau et qui se dépose à merveille sur la peau, c’est un plaisir de se maquiller avec ces petits blushes. Quant à la tenue, elle est très bonne. Petite baisse de régime en fin de journée, mais cela est normal.


Les Terracotta Blush de Guerlain ont tout bon ! C’est tellement rare que j’arrive à craquer complètement pour des blushes de marque de luxe. Ils ont tout bons concernant mes critères. Seule petite ombre au tableau : le prix. 50,00€ l’unité pour 5g, mais avec les promotions régulières en parfumerie, on peut réduire considérablement la note.

Disponible chez Guerlain (e-shop, boutique, corner de Grands Magasins) et en parfumerie agréée.

Wrinkle Blur Bakuchiol Eye Gel Crème de Ole Henriksen

Dans le monde du skincare, difficile de faire son choix tant l’offre produit est de plus en plus vaste, et par conséquent, difficile de trouver la perle rare. 

En ce qui concerne mes critères pour un bon produit pour le contour de l'œil, il ne doit pas être trop riche mais  assez hydratant  avec une bonne action anti-âge.


Essayant de correspondre à tous ces critères, j’ai acheté il y a quelques temps le Wrinkle Blur Bakuchiol Eye Gel Crème de Ole Henriksen. J’avais testé l’année dernière le fameux Banana Bright+ Eye Crème et j’en étais très contente. Mais cette fois-ci, je voulais mettre l’accent sur l’action anti-âge.

Ce produit est un gel crème vegan qui agit en lissant et en estompant les rides et ridules du contour de l’œil tout en hydratant ce dernier et en estompant les zones foncées. Cette combinaison multi bienfaits est rendue possible grâce à plusieurs ingrédients :

- Bakuchiol : une alternative au rétinol à base de plantes pour aider à unifier le teint, lisser la texture de la peau, et cibler l'apparence des rides et ridules.

- Peptides : aident à raffermir et améliorer l'apparence du contour de l'œil.

- Cellule souche d'orchidée : aide à réduire l'apparence des rides et ridules et à améliorer la fermeté et l’élasticité de la peau.


Je suis très fan du packaging en forme de pompe qui délivre la bonne quantité de produit. Niveau présentation, j’aime beaucoup l’effet visuel de la crème bicolore d'un parme tout doux et d'un violet plus soutenu et en forme de spirale. Cependant, le gel crème n’est pas sans parfum, mais ce dernier reste quand même très délicat et fleuri avec un subtil mélange de lavande et de senteurs boisées. Me concernant, cela ne me déplaît pas du tout.


La texture de ce gel est légère et ne colle pas sur la peau. Sa rapide absorption rend l’application très facile assurant une couverture lisse et uniforme sur la peau du contour de l’œil. Je l’applique et tapotant puis en lissant légèrement deux fois par jour. Sous le maquillage, il ne peluche absolument pas.


Après un mois d’utilisation, les effets sont là : un contour des yeux plus lisse et moins marqué. Je ne m’attendais pas à ce que ce produit ait aussi eu un effet sur mes cernes colorés.

Seule petite ombre au tableau quand même : son prix. 49,00€ pour 18ml de produits. Cependant, le flacon pourra vous faire quelques mois car il n’y a pas besoin d’en mettre des couches astronomiques.


Le Wrinkle Blur Bakuchiol Eye Gel Crème de Ole Henriksen a tenu ses promesses et fait désormais partie de la liste de mes produits contour des yeux préférés.




Super BB Concealer de Erborian : l'anticernes qui allie maquillage et soin

Cela fait un petit moment qu’une sortie de chez Erborian ne m’avait pas emballée autant. J’avais découvert la marque lors de ses premiers instants grâce à leur célèbre BB Crème en teinte dorée qui convenait parfaitement à ma carnation car il faut dire ce qui est : à l’époque, il était difficile de trouver une BB crème parmi les marques asiatiques quand on a la peau mate.


Ensuite est venue la sortie de la Super BB Crème il y a deux ans qui m’a entièrement conquise. Si cela vous dit que j’en parle ici, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Mais aujourd’hui, focus sur la Super BB Concealer : l’anti-cernes crée pour compléter la Super BB Crème. Un nouveau produit qui fait le buzz actuellement. Est-ce que celui-ci est mérité ? Voyons d’abord quelles sont ses promesses :

Super BB Concealer est un anticernes haute couvrance, au fini naturel, qui apporte bien plus à votre peau : sa formule crémeuse et hydratante, contenant 5% de Niacinamide, camoufle parfaitement cernes et imperfections, tout en les réduisant jour après jour. C’est cliniquement prouvé !

Haute couvrance, tenue 12h
• Sans effet de matière, ne file pas dans les ridules
• Diminue les imperfections (bouton, tache, rougeur)
• Protection solaire (SPF25)
• Sans effet de matière, ne file pas dans les ridules
• Diminue les imperfections (bouton, tache, rougeur)
• Protection solaire (SPF25)

Un anticernes qui apporte des bénéfices visibles immédiats et sur le long terme afin de révéler tout le potentiel de votre peau et renforcer votre confiance en vous.


Présenté comme ça, je vous avouerais que ça envoie du lourd : un produit de maquillage mais aussi de soin du contour de l’œil et des imperfections de la peau grâce au niacinamide qui agit sur ces derniers, le ginseng blanc pour ses propriétés hydratantes, le ginseng fermenté qui contribue à illuminer la peau et à l’escine, un actif reconnu pour son action stimulante sur les vaisseaux sanguins.


J’ai été tout d’abord conquise par son packaging, mais surtout par son mode d’application : un tube souple qui contient 10ml de produit et qui rappelle celui de la Super BB Crème qui comprend un pinceau applicateur en mousse qui épouse parfaitement le contour de l’œil et qui permet d’appliquer la matière sans excédent.


La texture est plutôt pas mal et convient à mes attentes : un peu épaisse mais assez crémeuse pour camoufler les cernes et les imperfections, sans pour autant faire un effet cakey. La couvrance est moyenne à forte : il camoufle parfaitement les cernes et les imperfections tout en ayant un résultat naturel sans effet de matière avec un petit effet lumineux. Mention spéciale pour la matière sans parfum qui a son importance.

En tout cas, j'aime beaucoup son rendu pas trop lumineux avec un bel effet coup de frais et sa bonne couvrance. Malheureusement, sa tenue laisse à désirer : il semble complètement disparaître en fin de journée comme absorbée par la peau pour laisser place à mes cernes colorés. De plus, j'ai remarqué que la matière migrait un peu dans les plis et ridules. J'ai quand même réitéré son application en poudrant bien mon contour de l'œil et la tenue a été un poil meilleure en fin de journée, mais rien de très transcendant. 



Autre bémol qui peut avoir son importance est le nombre de teintes proposées : si l’on compare par rapport à ce qu’il y a sur le marché, Erborian fait plutôt pâle figure car le Super BB Concealer ne comporte que 5 teintes, tout comme la Super BB Crème d’ailleurs. Dommage qu’il n’y ait pas de teintes pour les carnations très pâles ou les peaux très foncées. Me concernant, si cela peut vous aider, ma teinte d’hiver est Doré et celle que je porterai en été sera la teinte Caramel.

Petit détail que j’ai remarqué de suite et qui peut être assez dérangeant : la correspondance des teintes entre la Super BB Crème et la Super BB Concealer. Vous verrez que l’anti-cernes est un chouïa plus foncé et plus doré que la Super BB Crème alors qu’il est d’usage que l’anticernes soit un petit peu plus clair ou alors de la même teinte que le fond de teint. Heureusement, cela ne se remarque pas trop mais les swatches mis côté à côté parlent d’eux-mêmes.


(Super BB Concealer à gauche vs Super BB Crème à droite)

Là on a parlé de ses points forts et points faibles en tant que produit de maquillage, mais qu’en est-il de son aspect soin ? Difficile à évoluer car pour tout vous avouer, je ne l’ai pas encore testé pendant au moins un mois non stop pour voir un effet sur mes cernes comme je tourne avec d’autres produits. Cependant, pour les imperfections, j’ai remarqué que les boutons séchaient un tout petit peu plus vite. Est-ce grâce à cet anti-cernes en particulier ? Je ne saurais vous dire… Affaire à suivre…

Le Super BB Concealer de Erborian tient plutôt bien ses promesses : une couvrance moyenne à forte sans effet de matière. Dommage que la marque ne propose pas plus de teintes et que sa tenue ne fut pas probante sur moi.

Disponible sur l’e-shop de la marque et en parfumerie

Camo Liquid Blush de ELF : les blushes liquides qui font le buzz



Niveau blush, je suis plutôt team blush en poudre car faciles à appliquer, pigmentation modulable et je trouve quasiment toujours mon compte en termes de teintes. Mais depuis le lancement du best seller de la marque
Rare Beauty, à savoir les blushes liquide Soft Pinch, je cherchais une alternative abordable et qui pourrait me contenter niveau teintes. Et je l’ai trouvé chez ELF Cosmetics à travers les Camo Liquid Blush.



Pour ce crash test, j’ai craqué pour les 4 teintes que voici :

Dusty Rosé : rose chaud
Comin’ in Hot Pink : rose moyen profond
Suave Mauve : mauve froid
Berry Well : rose tirant sur le magenta

En tout cas, même si le packaging est différent – plus sobre et donc plus simple chez ELF - l’applicateur reste très similaire à la version de chez Rare Beauty. En tout cas ce que j’apprécie chez ELF, c’est le fait de voir la matière et donc la teinte en transparence.



Même si je la trouve bien crémeuse, la texture n’est pas trop lourde, la matière glisse bien sur la peau et a un rendu plutôt uniforme sur celle-ci. Elle ne fait pas de paquets ou de taches à l’application et se fixe bien.


Et parlons-en de l’application : n’ayez surtout pas la main lourde car la pigmentation est dingue ! Je me suis bien faite avoir la 1ère fois en ayant la main lourde et en appliquant la matière sur la joue directement avec l’applicateur, même si je n’avais mis que deux petits points sur la pommette. Ce que je fais désormais, c’est de déposer de la matière sur le dos de la main. Ensuite, je la travaille au pinceau puis je le tapote sur la joue. Il est également possible d’appliquer le blush au doigt.


Pour ce qui est de la tenue, c’est assez inégale suivant les teintes : les plus franches comme Suave Mauve et Berry Well ont très bien tenues toute la journée alors que les deux autres ont un peu perdu de leur éclat en fin de journée.


Les Camo Liquid Blush de chez ELF sont une très belle alternative aux Soft Pinch : textures similaires, pigmentations au rendez-vous et tenue très correcte. Ils ont un très bon rapport qualité/prix si l’on souhaite s’aventurer dans les blushes liquides. En tout cas, je compte prochainement agrandir ma collection en commandant deux nouvelles teintes.

Disponible chez BeautyBay